Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conseil cinéma

Publié le par Michel Monsay

Conseil cinéma

Caméra d'or au festival de Cannes, ce magnifique premier film d'un réalisateur belge de 27 ans impressionne par l'intelligence, la justesse, la sensibilité et la pudeur avec lesquelles le jeune cinéaste aborde frontalement un sujet délicat comme celui du changement de sexe sans aucune fausse note. Le jeune comédien qui incarne à fleur de peau cette adolescente de 15 ans née dans un corps de garçon est prodigieux de grâce, de retenue, de souffrance intériorisée, et sa performance physique de danseuse est toute aussi bluffante. Il a d'ailleurs obtenu le Prix d'interprétation de la section Un certain Regard à Cannes. La caméra le suit au plus près sans voyeurisme mais sans non plus de pudibonderie, épousant ses moindres mouvements, notamment dans toutes les séquences de danse qui sont admirablement filmées. Le regard du réalisateur et scénariste sur l'adolescence est saisissant de vérité, et le personnage du père, véritable ange-gardien de son enfant en le soutenant totalement, est écrit avec beaucoup de finesse. Cette Lara qui éclot sous nos yeux, avec toute les souffrances que ces choix lui infligent, restera à jamais dans notre mémoire de cinéphile. Il ne faut en aucun cas passer à côté de cette rencontre si émouvante.

Publié dans Films

Partager cet article
Repost0

Je fume, je bois ou je regarde ...

Publié le par Michel Monsay

Je fume, je bois ou je regarde ...

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Conseil de lecture

Publié le par Michel Monsay

Conseil de lecture

Paru en 2009, ce magnifique roman de Jean-Philippe Toussaint, qui a obtenu le Prix Décembre, est une composition principalement nocturne entre amour et catastrophes. D'une sublime sensualité, il possède une puissance d'évocation envoûtante autant dans la description rêvée ou fantasmée de la vie de Marie que dans celles haletantes d'une soudaine crise cardiaque de l'amant de celle-ci, de la cavalcade d'un pur-sang dans la nuit pluvieuse de l'aéroport de Tokyo ou d'un incendie qui ravage l'île d'Elbe. L'écriture du romancier belge, qui est d'une précision remarquable pour évoquer aussi bien le désir que la panique, est visuelle, teintée d'humour, d'une belle énergie et d'une impressionnante tension narrative. Ce roman, qui peut se lire tout à fait indépendamment des trois autres, le tout formant quatre saisons de la vie de Marie et du couple formé avec le narrateur se séparant sans y arriver vraiment, procure un bonheur de lecture dont il serait dommage de se priver.

Publié dans Livres

Partager cet article
Repost0

Escalier de palace

Publié le par Michel Monsay

Escalier de palace

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Conseil cinéma

Publié le par Michel Monsay

Conseil cinéma

En décernant le prix de la mise en scène à Jacques Audiard, le jury de la Mostra de Venise ne s'est pas trompé en récompensant l'un des plus grands metteurs en scène actuels. Chaque nouveau film, que l'on attend fébrilement tant le précédent nous a plu, confirme une audace, une singularité, une capacité à obtenir de ces comédiens ce que la plupart des cinéastes n'obtiennent pas, un sens viscéral de la caméra, des plans magnifiques d'intensité. Pour sa première aventure américaine, on se demandait s'il allait réussir à nous envoûter autant que dans ses précédents films. Le résultat nous comble à la mesure de son talent, qui à l'évidence n'a pas de limites. Scénario impeccable, dialogues remarquables, un excellent quatuor de comédiens américains, des rebondissements qui à plusieurs reprises relancent l'intrigue et font évoluer les personnages, tout dans ce film a été pensé pour que ce western ne ressemble à aucun autre et reste une référence. La violence, que Jacques Audiard continue d'explorer dans tous ses films, non par complaisance mais comme une réalité sociale d'une époque ou d'un environnement, est ici teintée d'humour, d'espoir d'en sortir, de touchante fraternité. Un grand moment de cinéma.

Publié dans Films

Partager cet article
Repost0

Conseil théâtre

Publié le par Michel Monsay

La Reprise -Histoire(s) du théâtre (I)

La Reprise -Histoire(s) du théâtre (I)

Si vous souhaitez vivre une expérience théâtrale intense et profonde de sens et de perspectives sur le rôle de cet art majeur, vous avez jusqu'au 5 octobre pour vous rendre au théâtre des Amandiers de Nanterre ou éventuellement aller à Nantes au mois de janvier pour voir "La reprise". L'auteur et metteur en scène suisse Milo Rau et ses six comédiens, quatre professionnels et deux amateurs, entreprennent de reconstituer le sordide assassinat à Liège en 2012 d'un jeune homosexuel par trois petits machos ordinaires. Comment représenter la violence, comment interpréter un personnage, jusqu'où un acteur est-il prêt à aller sur scène, quels sont les critères essentiels pour réussir un bon casting, autant de questions qui trouvent ici une réponse bouleversante démontrant ce que peut apporter le théâtre. Cette pièce impressionnante joue en permanence entre le réel et l'illusion du réel jusqu'à nous faire oublier qu'il s'agit d'une représentation, tout en interrogeant le spectateur sur sa passivité mais aussi sur la signification d'un tel acte dans sa dimension politique et sociale.

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Petite plage de Sicile en fin de journée

Publié le par Michel Monsay

Petite plage de Sicile en fin de journée

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Cathédrale de Ferrare

Publié le par Michel Monsay

Cathédrale de Ferrare

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Religieuses au Mont Saint-Michel

Publié le par Michel Monsay

Religieuses au Mont Saint-Michel

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Conseil de lecture

Publié le par Michel Monsay

Conseil de lecture

Parue en 2009, cette remarquable fresque de la romancière vietnamienne Duong Thu Huong est tout à la fois une merveille de poésie et un réquisitoire féroce contre le communisme. Construit très ingénieusement sur quatre fils narratifs qui s'entrelacent, ce roman se déploie autour du Président Ho Chi Minh, dont l'auteure dessine un portrait poignant, pour nous conter les désillusions politiques de son pays, les souffrances de son peuple mais aussi avec beaucoup de sensibilité les amours contrariés des personnages centraux des quatre intrigues. L'écriture de Duong Thu Huong est lumineuse, précise, imagée, c'est un véritable bonheur de la déguster au fil des 800 pages qui composent cette histoire mêlant habilement réalité et fiction. Cette plongée au cœur d'un Vietnam déchiré à la fin des années 1960, en pleine guerre contre les américains qui fait suite à celle contre le colon français, et dont la révolution porteuse d'espoir a engendré un régime autoritaire monstrueux, n'est en aucun cas une lourde explication politique mais plutôt un roman ambitieux et passionnant de bout en bout.

Publié dans Livres

Partager cet article
Repost0