Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

replay

Matisse voyageur

Publié le par Michel Monsay

Matisse voyageur

En attendant de pouvoir aller admirer les magnifiques tableaux de Matisse réunis dans l'exposition que lui consacre Beaubourg, ce très beau documentaire nous en donne un avant-goût, à travers les nombreux voyages du peintre dans sa perpétuelle recherche de lumière et de couleurs. Infatigable voyageur à une époque où l'on se déplaçait beaucoup moins facilement qu'aujourd'hui, enfin mis à part le Covid, cet homme du Nord aura une bonne partie de sa vie nourrit sa palette novatrice de sa découverte de Belle-Ile-en-mer, de la Corse, de Collioure, Nice, Alger, Tanger, New-York, l’Andalousie, la Polynésie, ... C'est une plongée fascinante dans l’œuvre du maître absolu de la couleur que nous propose ce film, où l'on découvre ou redécouvre de très nombreux tableaux, des images d'archives et d'autres plus récentes pour revisiter les lieux qui ont inspiré le peintre, mais aussi ses écrits que l'excellent acteur Olivier Gourmet lit en voix off.

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Moment exceptionel avec Gilberto Gil

Publié le par Michel Monsay

Moment exceptionel avec Gilberto Gil
Moment exceptionel avec Gilberto Gil

On ne présente plus Gilberto Gil, légende vivante de la musique brésilienne, qui fut même ministre de la culture sous la présidence de Lula. Il nous offre ici un concert dans le magnifique jardin de sa propriété près de São Paulo, où a été aménagé un espace enchanteur avec tentures, tapis, plantes, bougies, lumières tamisées et parquet. Pour l'accompagner de très belle manière à la guitare, percussions et chant, trois de ses enfants et une de ses petites filles de 12 ans composent un émouvant tableau de famille. A 78 ans, cet artiste, qu'il est difficile de ne pas aimer, apparaît en pleine forme et nous rassure sur son état de santé après plusieurs hospitalisations il y a quelques années. Il enchaîne bossas, sambas et douces ballades qu'il interprète de sa voix caressante en s'accompagnant à la guitare avec un plaisir évident et une belle complicité avec ses enfants, pour composer ce concert hors du temps.

Installez-vous bien et profitez de 1h45 de bonheur, à voir ici

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Dix pour cent

Publié le par Michel Monsay

Dix pour cent

Cette série, belle réussite populaire méritée, devait s'arrêter avec la quatrième saison qui vient d'être diffusée, mais elle va finalement continuer sous forme d'un téléfilm dans un premier temps et peut-être une cinquième saison par la suite. Il faut dire que cette quatrième saison est enthousiasmante à différents niveaux, d’abord un scénario qui a su se renouveler pour proposer selon les épisodes un mélange de comédie et de mélancolie, puis toujours un défilé de stars qui se prêtent au jeu avec autodérision, enfin les personnages de l'agence sont plus présents qu'auparavant notamment dans leur vie personnelle. A côté de ça, les acteurs récurrents ont bonifié leur jeu au fil des saisons donnant ainsi plus de corps à l'ensemble. Une mention particulière à Laure Calamy et Nicolas Maury, sans oublier Camille Cottin. Si au début de cette série on guettait davantage les stars, c'est un peu moins vrai dans cette quatrième saison à tel point que l'on quitte à regret ces agents de comédiens auxquels on s'est attaché. C'est Dominique Besnehard, lui même agent puis producteur, qui a eu l'idée de montrer les coulisses du cinéma à travers ses petits secrets de fabrication, avec des stars qui jouent leur propre rôle, tout en mettant en avant l'importance des agents artistiques dans ce monde cruel, où souvent tous les coups sont permis. Si au début de la série les acteurs et actrices célèbres se sont montrés un peu frileux pour venir se moquer d'eux-mêmes, cela a vite changé après le succès de la première saison, et dans cette quatrième il y en a même plusieurs par épisode. France 2 prouve avec "Dix pour cent" que la télévision publique lorsqu'elle s'en donne les moyens peut produire des programmes qui changent de la médiocrité habituelle.

La saison 4 ainsi que les saisons 2 et 3 sont à voir ici sur le site ou l'application de Francetv

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Claire Andrieux

Publié le par Michel Monsay

Claire Andrieux

Ce joli téléfilm nous emmène en Bretagne découvrir la vie d'une femme de 40 ans, célibataire qui dirige une petite agence immobilière, à l'énergie joyeuse, aimant s'amuser et n'ayant pas la langue dans sa poche. Par petites touches, le réalisateur Olivier Jahan dévoile une grave fissure dans la personnalité de Claire Andrieux, une douleur enfouie qui remonte à l'enfance. Jeanne Rosa interprète très justement ce personnage plus complexe qu'il n'y paraît, gaffeuse, fantasque, imprévisible mais terriblement touchante. L'écriture du scénario et des dialogues, la mise en scène et le jeu de Jeanne Rosa font de ce téléfilm, qui aborde un sujet douloureux, une œuvre lumineuse où l'émotion n'est jamais envahissante, d'une belle simplicité sans effet dramatique pesant, et où la fantaisie l'emporte le plus souvent sur la gravité.

A voir ici sur Arte.tv ou sur l'application Arte de votre téléviseur ou votre box.

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Laëtitia

Publié le par Michel Monsay

Laëtitia

Qui d'autre que Jean-Xavier de Lestrade pouvait adapter le remarquable livre d'Ivan Jablonka, "Laëtitia ou la fin des hommes" ? Il est l'un des rares artistes français à avoir remporté un Oscar, en l’occurrence pour "Un coupable idéal", fascinant documentaire qui dresse un portrait peu flatteur de la police et la justice américaine. Il est également l'un des rares à exceller autant dans le documentaire que dans la fiction, dont la dernière en date, "Jeux d'influence" sur un scandale aux pesticides et le pouvoir des lobbys, nous avait captivés. Dans la minisérie "Laëtitia", on retrouve sa marque de fabrique, une justesse et une rigueur impressionnantes, tant dans la mise en scène, que dans la narration ou dans le jeu de tous les acteurs, dont l'authenticité de leur interprétation est admirable. Que ce soit la jeune comédienne lumineuse qui joue le rôle titre, ceux qui incarnent les hommes qui lui ont fait tant de mal tout au long de sa vie jusqu'à sa mort, les enquêteurs et le magistrat, et même les personnages secondaires, tous contribuent à rendre cette série bouleversante et indispensable. Si la violence des hommes est au cœur de cette terrible histoire, le réalisateur a voulu par cette fiction faire le récit de la vie de Laëtitia, qui est pour beaucoup résumée uniquement par sa mort atroce, pour lui rendre sa dignité. Ce récit met en lumière la vulnérabilité des enfants, qui dans ce genre de circonstances ne sont pas assez protégés, et les violences subies par les femmes. Reconnaissons à France 2, qui est suffisamment critiquable par ailleurs, le mérite d'avoir produit une série de cette force à une heure de grande écoute. Cette fiction magistrale et très éprouvante renvoie aussi aux responsabilités des politiques et des médias sur l'instrumentalisation des faits divers et sur les carences à protéger les plus faibles, mais également sur la violence sociale à l'origine d'une telle tragédie.

Pour voir Laëtitia, vous pouvez voir les trois premiers épisodes en replay sur France 2 jusqu'à lundi, et les les trois derniers lundi soir sur France 2 ou en replay jusqu'au lundi suivant, ou voir l'intégralité sur l'application France.tv de votre téléviseur ou ici.

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Très beau documentaire sur des jeunes agricultrices

Publié le par Michel Monsay

Très beau documentaire sur des jeunes agricultrices
Très beau documentaire sur des jeunes agricultrices

Si de plus en plus de femmes se lancent dans ce métier passionnant mais si difficile, en souhaitant reprendre la suite de leurs parents ou en exploitant différemment le domaine familial, elles se heurtent à de nombreux problèmes, et le premier d'entre eux est parfois le regard du père sur le choix de sa fille. La réalisatrice du documentaire a su parfaitement capter ce passage de témoin entre générations qu'il soit conflictuel ou harmonieux. Elle a suivi ainsi quatre jeunes femmes déterminées et très touchantes dans leur combat pour s'affirmer, une dans la Beauce près de Chartres qui veut transformer l'exploitation en bio, une dans les Pyrénées ariégeoises qui veut devenir arboricultrice sur le domaine familial, puis une dans le Vaucluse et l'autre dans l'Hérault qui font du vin dans des circonstances très différentes. Ces jeunes femmes sont l'avenir de l'agriculture, elles apportent un regard nouveau sur le métier qu'elles veulent changer en profondeur, mais qu'il est compliqué pour trois d'entre elles d'y parvenir, ne serait-ce que dans leur proche entourage. On ne peut qu'être admiratif devant leur combat quotidien et ce film très émouvant leur rend un  bel hommage.

Le film est disponible sur le replay de France 5 ou sur ce lien

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Superbe documentaire porteur d'espoir

Publié le par Michel Monsay

Superbe documentaire porteur d'espoir

Cet espoir est concrétisé par le retour au large des côtes de l'Île de la Réunion des magnifiques baleines à bosses et des tortues vertes, suite à la création d'une réserve naturelle marine qui a permis de stopper l'hécatombe et protéger ces animaux en voie de disparition. Les images de Rémy Tézier sont autant grandioses que poétiques, et la voix douce de Cécile de France nous conte ce qui est train de se jouer sous nos yeux ébahis sans tomber dans l'émerveillement béat et niaiseux. Cet excellent documentaire a un message positif mais n'en est pas moins réaliste, en montrant les dégâts occasionnés auprès de ces mammifères marins par les déchets plastiques notamment. Comment ne pas prendre conscience en voyant ces images qu'il est grand temps de reconsidérer les agissements humains sur la nature, et leurs conséquences sur ces animaux sauvages qui nous procurent tant de bonheur à les admirer.

Profitons de ce terrible moment que le monde traverse pour changer définitivement nos comportements.

Quand baleines et tortues nous montrent le chemin

est à voir sur le replay d'Arte ou en suivant ce lien

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Bartabas et les amazones de Versailles

Publié le par Michel Monsay

Bartabas et les amazones de Versailles
Bartabas et les amazones de Versailles

Magnifique documentaire sur l'Académie du spectacle équestre que le génial Bartabas a créée en 2003 dans la grande écurie du château de Versailles. Filmé avec poésie et intelligence, notamment dans les gros plans de détails, le film explore ce lieu unique hors du temps où il est question de création, de transmission, d'apprentissage à travers des cours de chant donnés à cheval, des leçons d'escrime ou de tir à l'arc japonais, de danse, des séances d'équitation que les apprentis privilégiés de cette académie reçoivent avec humilité et un bonheur intense. Les chevaux, qui sont tous sublimes, reçoivent énormément d'amour de ces écuyères titulaires, confirmées ou aspirantes animées par une passion sans limites. Mêlant habilement tous les moments d'une journée de ces artistes équestres, du soin des chevaux à la vie personnelle non loin des écuries, aux créations de spectacles, aux répétitions pour trouver les gestes libérés de toute pesanteur, ce documentaire, à l'image des êtres qu'il nous présente, est touché par la grâce.

Vous pouvez voir le documentaire sur votre télé dans le replay d'Arte

ou en cliquant sur ce lien

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Magnifique Raphaël que l'on prend toujours un immense bonheur à écouter

Publié le par Michel Monsay

Raphaël est en direct sur Facebook Live #EnsembleALaMaison

Je vous retrouve en direct sur Facebook Live pour quelques chansons en acoutique... #EnsembleALaMaison

Posted by Raphael on Friday, March 20, 2020

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

Danser sa peine

Publié le par Michel Monsay

Danser sa peine

A voir sur le replay de France 3 jusqu'à ce soir ou sur ce lien jusqu'au 26 avril.

Fabuleux documentaire de Valérie Müller sur l'incroyable projet de son mari, l'immense chorégraphe Angelin Preljocaj, de créer un atelier de danse à la prison des baumettes de Marseille dans le but de monter un spectacle qui sera joué 6 fois à Aix en Provence et Montpellier devant 400 personnes. La documentariste suit avec une infinie délicatesse les cinq détenues qui participent au projet, jusque dans leur cellule, leurs activités quotidiennes et bien sûr durant les quatre mois de répétitions. Ces femmes d'âge différent, une a 21 ans et une autre 62 ans, s'ouvrent peu à peu de manière très touchante, et l'on sent les bienfaits que leur procurent ce projet dont elles sortent complètement transformées en envisageant à nouveau un avenir. Outre son talent qui n'est plus à démontrer, le chorégraphe fait preuve d'une humanité, d'une bienveillance très émouvante qui parvient à donner confiance à ces cinq femmes que la vie a malmenées. Ce documentaire très puissant, qui a reçu le Grand prix du festival international Fipadoc de Biarritz, offre cinq très beaux portraits de femme et nous fait aimer encore un peu plus Angelin Preljocaj, qui a également vécu pleinement cette expérience artistique et humaine inédite pour lui.

Publié dans replay

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>