Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

dvd

Une fable humaniste

Publié le par michelmonsay

    3344428047436 vid


Dans la surabondance de grosses productions américaines, quelquefois des films sortent du lot et mettent en valeur le savoir-faire hollywoodien. Comme son titre l’indique, il s’agit ici de ce qui a précédé la saga qui avait fait grand bruit il y a 40 ans. Si les maquillages et les effets spéciaux de l’époque paraissent bien pâles à côté de ce nouveau film dont l’allure, les expressions et le déplacement des singes sont sidérants, il n’y a pas pour autant une surenchère de scènes d’action. Une certaine émotion est présente, notamment grâce à l’acteur Andy Serkis qui se cache dans la peau du singe principal, et même si les rebondissements ne manquent pas, ce n’est pas au détriment de l’intrigue. Dans un laboratoire, un chercheur se rend compte que la molécule testée sur une femelle chimpanzé pour vaincre la maladie d’Alzheimer, développe l’intelligence du sujet. La femelle devient agressive et saccage tout dans le laboratoire, le directeur ordonne alors que l’on abatte tous les chimpanzés. Seul un bébé est sauvé, que le chercheur ramène chez lui. Quand un grand spectacle mêle à la fois une brillante technologie, une mise en scène habile et un scénario qui a du sens, on en redemande.


 La planète des singes : Les origines – Un film de Rupert Wyatt avec James Franco, Freida Pinto, John Lithgow, Andy Serkis, …- Fox – 1 DVD : 19,99 €.

Publié dans DVD

Partager cet article
Repost0

La vie dans sa vérité brute

Publié le par michelmonsay

original 566731    

Déjà lauréats de deux Palmes d’or à Cannes avec Rosetta et L’enfant, Jean-Pierre et Luc Dardenne ont failli en décrocher une 3ème cette année, du jamais vu, mais ils ont finalement reçu le Grand prix. Avec ce nouveau film, les frères belges confirment une fois de plus qu’ils font partie des plus grands cinéastes contemporains, en filmant comme nul autre les rapports humains dans un style âpre, direct, avec une incroyable justesse et pour la première fois une certaine tendresse. Autant ici que dans leurs autres films, les personnages ne sont pas gâtés par la vie, mais les réalisateurs ne tombent jamais dans l’emphase, ils n’ont pas besoin de cela pour chaque fois nous bouleverser en parvenant à toucher la vérité des êtres. Dans ce film encore, ils arrivent à obtenir de leurs comédiens, que ce soit un enfant ou une actrice reconnue, à la fois une intensité, une retenue et une authenticité en tous points remarquables. Un garçon de 12 ans, placé provisoirement par son père dans un foyer pour enfants, n’a plus de nouvelles de celui-ci depuis quelques semaines. Il cherche désespérément à le retrouver mais le père a déménagé. En voulant échapper aux éducateurs du foyer qui veulent lui faire entendre raison dans la cité où habitait le père, l’enfant s’agrippe à une femme sans vouloir la lâcher. De cette rencontre brutale naît une relation entre les deux, inhabituelle pour ce gamin abandonné. Moins noir qu’à l’accoutumée, le dernier Dardenne n’en est pas moins déchirant par sa réalité affective et sociale. Néanmoins, telle la fragilité d’une flamme de bougie fouettée par le vent, une lueur d’espoir traverse ce superbe film, va t’elle s’éteindre ?

 

 Le gamin au vélo – Un film de Jean-Pierre et Luc Dardenne avec Thomas Doret, Cécile de France, Jérémie Renier, … - Diaphana vidéo – 1 DVD : 19,99 €. 

 

Publié dans DVD

Partager cet article
Repost0

Comédie existentielle d’une magnifique légèreté

Publié le par michelmonsay

Minuit-a-Paris-Edition-Simple-DVD-v2    


Lorsque Woody Allen est autant en verve et inspiré, ses films sont baignés d’une incroyable magie et nous apporte un bonheur infini. A près de 76 ans, le réalisateur américain nous offre une de ses plus belles œuvres, empreintes de grâce, d’humour et d’une délicieuse nostalgie. On se demande toujours après tant d’années et une si grande productivité avec un film par an, comment il peut encore trouver d’aussi brillantes idées et nous étonner voire nous émerveiller quasiment à chaque fois. Cette déclaration d’amour à la ville lumière est la superbe toile de fond d’une histoire à la fois drôle, touchante dans laquelle on se sent si bien qu’on la quitte à grand regret. Un couple d’américains en vacances quelques jours à Paris, qui s’apprête à se marier en rentrant aux Etats-Unis, croise par hasard en dînant avec les parents de la jeune femme, un copain de fac de celle-ci accompagné de sa femme. Au grand dam du futur marié, ils se revoient tous les 4 le lendemain pour visiter Versailles, le musée Rodin et aller à une dégustation de vins. Après quoi la jeune femme et le couple d’amis veulent aller danser alors que lui ne rêve que de flâner dans les rues de Paris. Qu’à cela ne tienne, chacun va de son côté, et fort heureusement nous suivons le futur marié qui déambule et se perd dans Paris. Il s’assied sur les marches d’une église qui sonne les 12 coups de minuit, et à ce moment-là commence pour lui une fabuleuse aventure qui va changer sa vie. Servi par une très belle brochette de comédiens talentueux, ce nouveau chef-d’œuvre de Woody Allen sublime Paris, l’art, l’amour, nous fait rêver, nous donne à réfléchir et surtout nous transporte hors du temps, dans un lieu enchanteur que seul le cinéma de cette qualité peut nous faire atteindre.

 

 Minuit à Paris – Un film de Woody Allen avec Owen Wilson, Marion Cotillard, Rachel McAdams, … - TF1 vidéo – 1 DVD : 19,99 €.

 

Publié dans DVD

Partager cet article
Repost0

Du cinéma haut de gamme accessible

Publié le par michelmonsay

 

mel-dvd-etui-3d-hd


Avec cette œuvre magnifique, qui vient d’être élu meilleur film européen 2011, on retrouve le grand cinéaste Lars Von Trier, dont on avait tant aimé « Breaking the waves » et « Dancer in the dark », qui s’était égaré depuis, autant dans son travail que dans ses paroles. L’incroyable force émotionnelle de Melancholia tient à sa beauté picturale, à sa réalisation toujours inventive, à l’originalité des situations, au talent des comédiens en particulier la superbe Kirsten Dunst, prix d’interprétation à Cannes, à la musique poignante du Tristan et Isolde de Wagner. Après un préambule mystérieux fait de plans stylisés au ralenti qui préfigurent plus ou moins directement le film, on se retrouve avec un couple de mariés à bord d’une limousine très longue, coincée dans un virage sur une petite route de campagne. Les mariés arrivent passablement en retard dans une grandiose propriété pour fêter leurs noces, et l’on sent rapidement que ce mariage malgré les apparences a quelque chose d’inhabituel, d’illusoire. La virtuosité de la caméra de Lars Von Trier nous entraîne au plus près des personnages, des visages pour capter miraculeusement la moindre émotion, notamment celui de Kirsten Dunst allant du sourire le plus charmant à une douleur intérieure dévastatrice. Ce film baigné d’une fascinante mélancolie, oscille entre des moments d’une étonnante fraîcheur, des tensions familiales prégnantes, une science-fiction poétique, qui montrent bien que le cinéma à ce niveau-là est un art majeur.

 

 

Melancholia – Un film de Lars Von Trier avec Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Kiefer Sutherland, John Hurt, … - Potemkine Editions – 2 DVD : 19,99 €.

 

Publié dans DVD

Partager cet article
Repost0

Au cœur de l’Amérique profonde

Publié le par michelmonsay

5051889155263    


L’univers de la boxe a inspiré de nombreux films et lorsqu’ils sont réussis, cela donne quelques chefs-d’œuvre du 7ème art comme Ali, Raging bull ou Million dollar baby. Fighter n’est que le 5ème film de David O. Russell, réalisateur américain rare de 53 ans qui rencontre ici une véritable consécration, même s’il s’était déjà fait remarquer auparavant. En plus d’un très bon accueil critique, le film a reçu 2 Oscars pour le meilleur second rôle masculin et féminin avec notamment un impressionnant Christian Bale. L’ensemble de la distribution contribue d’ailleurs à la force émotionnelle de cette histoire vraie remarquablement transposée à l’écran par David O. Russell, qui accorde autant d’importance à l’aspect humain de ses personnages qu’à la boxe en elle-même. Le film se nourri des rapports très forts et difficiles entre les différents protagonistes, filmés avec une belle sensibilité, mais aussi d’une authenticité des combats, entraînements et tout ce qui les entoure, pour être le plus fidèle possible à la réalité. Deux frères boxeurs très différents, le premier un peu plus âgé, plutôt extraverti, qui a eu son heure de gloire et dont une chaine de télé américaine tourne un reportage axé davantage sur sa dépendance aujourd’hui à la drogue. Le second plus réservé, est en activité mais a du mal à percer, il a d’ailleurs un travail de cantonnier à côté. Malgré 3 défaites successives, il se prépare avec son frère, quand celui-ci n’oublie pas l’entraînement, à affronter un ancien champion du monde. Autour d’eux, une famille nombreuse très présente composée d’une mère haute en couleurs, manageuse des deux fils, et toute une collection de sœurs. L’arrivée d’une jeune femme dans la vie du frère cadet va changer beaucoup de choses. Ce film aux nombreuses qualités nous passionne de bout en bout sans le moindre temps mort, pour nous laisser totalement k.-o.

 

 Fighter – Un film de David O. Russel avec Mark Wahlberg, Christian Bale, Amy Adams, Melissa Leo, … - Metropolitan – 1 DVD : 19,99 €.

 

Publié dans DVD

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8