Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

disques

Un jazz à déguster sans modération

Publié le par michelmonsay

folderco 

Cette chanteuse américaine de 43 ans a un réel attachement pour la France, de par son grand-père russe qui lui a transmis le goût de la culture française, et notre pays le lui a toujours bien rendu depuis son 1er album en 1997. Elle sort aujourd’hui enfin un enregistrement en concert, capté en mai dernier à La Cigale de Paris, où son talent et celui de ses musiciens prend toute sa mesure. A travers 13 morceaux chantés en anglais mais aussi en français et en portugais, Stacey Kent nous embarque à bord d’un très beau voyage émotionnel où sa voix délicate d’éternelle jeune fille fait merveille. Apportant une incroyable fraîcheur au jazz vocal où bon nombre de ses collègues provoquent l’ennui, elle chante à la fois avec sensibilité, malice, gourmandise, sensualité et une technique irréprochable. Elle est entourée d’un excellent quartet dont son mari saxophoniste à la très belle sonorité de velours, d’un pianiste, d’un contrebassiste et d’un batteur, l’ensemble produisant un jazz subtil et inventif. Incontestablement, l’une des toutes meilleures chanteuses du moment.

 

 Stacey Kent – Dreamer in concert – Blue Note Emi – 1 CD : 16,99 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

De la chanson française aux accords de musique américaine

Publié le par michelmonsay


 

Cover-album-Vagabonde

Après un 1er album où elle se cherchait encore, cette jeune chanteuse française de 27 ans qui a des origines argentines et a vécu une grande partie de son enfance aux Etats-Unis, sort un superbe 2ème enregistrement qui constitue l’une des plus belles révélations de cette fin d’année. Coécrits et composés en grande partie avec le talentueux chanteur Da Silva, les 11 morceaux revendiquent une influence de musique américaine entre folk, country aux accents de films d’Ennio Morricone, blues et un peu de rock par moments. Dès les premières notes, la voix émouvante de Claire Denamur, délicieusement éraillée, grave, avec une intensité proche de la chanson réaliste sur certains morceaux, se pose admirablement sur cette musique venue d’ailleurs. Composé de textes souvent très beaux, chantés principalement en français mis à part 2 en anglais, cet album mélange les genres en réussissant à créer un univers enthousiasmant, original et prometteur.


Claire Denamur – Vagabonde – Capitol music – 1 CD : 13,99 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

La chrysalide est devenue un superbe papillon

Publié le par michelmonsay

CharlotteGainsbourg StageWhisper (1)


Original dans son concept, puisqu’il propose à la fois 8 nouveaux morceaux et 11 titres en public, le nouvel album de Charlotte Gainsbourg démontre de la meilleure des manières, que la fille du grand Serge s’est définitivement créé un univers musical qui n’a rien à voir avec celui de son père. A 40 ans, elle réussi le difficile pari d’être reconnue autant comme actrice qu’en tant que chanteuse, en ayant superbement négocié le virage de la scène, comme en témoigne la très convaincante 2ème partie du disque. Dans la 1ère partie, Charlotte a de nouveau fait confiance à l’excellent Beck, pour lui écrire 4 nouvelles chansons de pop électronique qui lui va à ravir et où elle s’épanouit vocalement, ce qui se confirme également à l’écoute des titres en concert. Les 4 autres nouveaux morceaux sont l’œuvre de jeunes talents anglo-saxons, dans une veine pop-folk empreinte d’émotion. Ces 8 savoureux inédits ajoutés aux 11 titres en public, forment un ensemble très enthousiasmant qui constitue l’album le plus complet de la chanteuse. La partie concert du disque est composée des meilleurs morceaux de ses deux derniers albums, qu’elle a chantés lors de la 1ère tournée de sa carrière en 2010 à travers le monde. Cette discrète si attachante s’est fait violence pour dépasser les limites de sa voix du début de carrière, et les concerts en ont été le théâtre. Entourée de très bons musiciens, elle prend une nouvelle dimension sur scène qui va lui ouvrir de nouvelles perspectives pour la suite, que l’on attend avec impatience.

 

Charlotte Gainsbourg – Stage whisper – Because Music – 1 CD : 15,99 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

Un délicieux voyage aux sonorités ensoleillées

Publié le par michelmonsay


3283451228422

 

A l’image du Buena vista social club qui a fait connaître au monde entier les vieux maîtres de la musique cubaine, El Gusto réunit la crème de la musique arabo-judéo-andalouse. Ce chaâbi, musique populaire algéroise qui réunissait avant la guerre d’Algérie des musiciens juifs et musulmans, faisait le bonheur de la casbah. Ils se retrouvent 50 ans après cette cruelle séparation, pour redonner vie à ces mélodies envoutantes qui n’ont rien perdu de leur pouvoir. Près d’une trentaine de musiciens forment cet orchestre, exemplaire par le symbole très fort de réconciliation qu’il représente et fabuleux par la qualité instrumentale qui ressort des 13 morceaux de l’album. Des sonorités gorgées de soleil sortent des violons, mandolines, pianos, percussions et autres instruments traditionnels pour accompagner les voix chaleureuses, profondes et émouvantes. Il suffit de fermer les yeux et l’on est instantanément transporté dans des ambiances où tous nos sens chavirent de bien-être. Sur des rythmes qui donnent souvent envie de se trémousser, cet album mêle bonne humeur et émotion dans un voyage où la musique adoucit définitivement les mœurs. Un film est sorti en parallèle de cette belle aventure, mais le disque se suffit à lui-même tant il regorge de pépites qui réchauffent nos oreilles et dynamisent nos esprits en ces temps difficiles. Au-delà du plaisir intense que procure l’écoute de cet album, il ressuscite une musique d’une beauté intemporelle et véhicule un formidable message de paix et d’humanisme.


El Gusto – Remark records – 1 CD : 14,99 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

Le renouveau de la pop-rock française

Publié le par michelmonsay

1145148-1293124 

Un sacré coup de fraîcheur en cette rentrée avec le premier album de jeunes bordelais, trois frères et un ami d’enfance qui ont entre 19 et 24 ans, et jouent ensemble depuis de nombreuses années déjà. Leur nom vient de l’arrière grand-père boxeur que l’on voit sur la pochette du disque, dont ils semblent avoir la détermination. On est sidéré dès les premières notes par leur maturité, leur cohésion musicale et une maîtrise de mélodies très efficaces. A peine arrivé sur le devant de la scène du rock français, dont beaucoup  de groupes ont du mal à se défaire de l’ombre de Noir Désir, ils s’installent déjà comme fer de lance en proposant un univers sous influence anglo-saxonne, qui n’a rien à envier à leurs illustres prédécesseurs. Entre rock new-yorkais et pop anglaise, ils avancent avec l’aplomb et l’inspiration de vieux briscards tout en laissant parler l’éclat et l’audace de leur jeunesse. A travers 12 superbes morceaux qui alternent les tempos, les changements de rythmes, cet album enchante nos oreilles tout en donnant souvent envie de nous trémousser. La voix grave, chaude du chanteur de 21 ans est un pur bonheur, elle apporte une profondeur, une assise à cette musique qui a déjà à elle seule une sacrée tenue. Des guitares inspirées et habiles, un chant en anglais d’une qualité irréprochable, un ensemble de rock haut de gamme et pourtant ce sont bien des petits français qui se cachent derrière cette surprise lumineuse.

 

 Kid Bombardos – Turnin’ wrong – Sober & Gentle – 1 CD : 15,99 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

Une pop folk qui mélange les cultures avec bonheur

Publié le par michelmonsay

piers faccini my wilderness-discobus4 

Cet auteur compositeur interprète de 39 ans moitié anglais moitié italien qui vit en France dans les Cévennes, sort un 4ème album d’une beauté renversante. Artiste complet, il est en plus de sa musique, peintre, photographe et poète. Avec ce nouvel enregistrement, sa sensibilité artistique s’exprime merveilleusement dans chacun des 11 morceaux, où il nous fait voyager à travers une musique chatoyante aux nombreuses inspirations. La pop folk d’une grande richesse qu’il nous propose se plaît autant dans des ballades douces et frémissantes que dans des envolées aux sonorités orientales ou africaines. Un métissage des plus heureux, provenant de ses origines et de ses diverses influences musicales, accompagne Piers Faccini lorsqu’il compose et lui permet de faire tomber les frontières pour un résultat enivrant. Chantant en anglais de sa très belle voix feutrée et sensible qui fait penser par moments à Ben Harper ou Nick Drake, il s’accompagne entre autres à la guitare acoustique, électrique et au piano. En plus des 3 musiciens qui l’entourent, on retrouve sur certains morceaux, le trompettiste de jazz Ibrahim Maalouf, des violoncellistes, un musicien africain qui apportent tous une qualité et une dimension supplémentaire à cette musique enthousiasmante. Indéniablement l’un des tous meilleurs albums de la rentrée, ce petit bijou apaise, transporte et fait éclater un horizon musical trop souvent compartimenté et formaté. On respire.

 

 Piers Faccini – My wilderness – Tôt ou tard – 1 CD : 13,77 €.

 

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

<< < 10