Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques

On peut en rire ... mais il est plus que temps d'agir !

Publié le par Michel Monsay

On peut en rire ... mais il est plus que temps d'agir !
La 4e vague de canicule de l'été est annoncée cette semaine. Merci aux multinationales des énergies fossiles et aux banques qui les financent. Merci aux responsables politiques pour leur inaction. Merci aux ultra-riches pour leur mode de vie indécent.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Un auteur compositeur interprète majeur

Publié le par Michel Monsay

Un auteur compositeur interprète majeur

Le 2 août 1992, Michel Berger décédait d’une crise cardiaque. Si ses chansons ont traversé le temps, elles restent sous-estimées au regard d’autres répertoires de la même époque. Et pourtant… Voici deux merveilleuses chansons à réécouter pour le plaisir :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Une fois de plus le gouvernement se moque du monde

Publié le par Michel Monsay

Une fois de plus le gouvernement se moque du monde

Tant d’amateurisme et de désobligeance sont confondants. Après des heures de débats houleux, la disparition de la contribution à l’audiovisuel public (CAP, ex-redevance) a été adoptée par les députés en plein cœur de l’été par moins d’un tiers de la représentation nationale alors en séance. Elle sera remplacée par une fraction de la TVA votée par le Parlement chaque année. Joli tour de passe-passe qui consiste à remplacer un impôt par un autre, le tout au nom du pouvoir d’achat et dans une joyeuse improvisation. On rembobine. Au départ, il y a la promesse de campagne du candidat Macron de supprimer la CAP pour alléger les impôts des Français. Problème... par quoi la remplacer ? Le budget de l’État, pardi. Simpliste et irresponsable. Faire dépendre le financement des télévisions et radios publiques du bon vouloir de l’État, c’est remettre en cause leur indépendance et, en prime, risquer de se voir censurer par le Conseil constitutionnel. Tollé général et reculade désorganisée. Dans la pagaille, Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale et fine connaisseuse de l’audiovisuel, sort de son chapeau la cartouche TVA, et la fait avaliser par son groupe et ses alliés sans vrai débat. Malin. À première vue, du moins. Un prélèvement sur la TVA isole les ressources allouées à l’audiovisuel public du budget de l’État. On conserve ainsi un système de taxe affectée, et avec lui des ressources garanties et le principe de l’indépendance des chaînes publiques. Sauf que continuer à présenter la suppression de la CAP comme une mesure de défense du pouvoir d’achat tout en la remplaçant par une fraction de la TVA relève de la démagogie. Non seulement les Français vont continuer à payer pour leurs télévisions et radios publiques, mais les quelque cinq millions de foyers modestes qui en étaient jusqu’ici exonérés vont désormais devoir mettre au pot. Supprimer un impôt visible pour le remplacer par un impôt invisible et plus injuste, c’est du grand art. Les Français et leur audiovisuel public méritaient mieux que ce mauvais numéro de prestidigitation.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Disparition d'une artiste glamour, trash, rock'n'roll, libre et indépendante

Publié le par Michel Monsay

Disparition d'une artiste glamour, trash, rock'n'roll, libre et indépendante
Disparition d'une artiste glamour, trash, rock'n'roll, libre et indépendante

Hommage émouvant d’Étienne Daho à son amie Dani, qui vient de mourir à 77 ans, victime d'un malaise dans sa maison près de Tours, alors qu'elle préparait un nouvel album. Chanteuse, comédienne, mannequin, meneuse de revue à l'Alcazar, reine de la nuit dans son club près de l’Étoile, créatrice de l'enseigne "Au nom de la rose", Dani aura vécu plusieurs vies avec des hauts et des très bas dans l'enfer de la drogue, qu'elle a raconté dans un livre. Heureusement la musique lui avait permis de s'en sortir et elle était revenue sur le devant de la scène avec "Comme un boomerang" en 2001, chanson inédite que Serge Gainsbourg lui avait écrite en 1975, grâce à la ténacité d’Étienne Daho avec lequel elle avait enregistré ce magnifique duo :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Pour éviter le pire, il faut changer radicalement l'économie

Publié le par Michel Monsay

Pour éviter le pire, il faut changer radicalement l'économie

Une nouvelle vague caniculaire particulièrement extrême s’abat sur la France. Face à ce phénomène de plus en plus fréquent, il serait temps de regarder la réalité en face. Que valent nos mémoires climatiques ? Pas grand-chose, n’en déplaise à ceux qui répètent qu’un été chaud est habituel. Alors que la France suffoque sous sa deuxième vague de chaleur en trois semaines avec des records battus hier dans l'Ouest de la France, et que plus de 19 000 hectares de forêts flambent sans discontinuer, depuis le 12 juillet en Gironde, une plongée dans la mémoire, collective, scientifique, de Météo France n’est pas de trop pour rafraîchir nos souvenirs : non, les étés ne sont plus les mêmes ; oui, les températures « anormalement » élevées sont devenues la norme. « Des étés très chauds dans les années 70-80 ? En réalité ces étés ont été tous frais voire très froids, à l’exception de 1976 et 1983, un niveau de température banal aujourd’hui », rappelait récemment François Jobard, de Météo France, sur Twitter. Impossible de ne plus regarder la réalité en face : depuis dix ans, la moyenne des étés est équivalente à celles qu’on connut en 1976 et 1983 ; l’« exceptionnel » de l’époque s’est mué en « normal »  ; quant aux vagues de chaleur, elles ont été multipliées par trois depuis les années 1990 ! Impossible d’en ignorer les conséquences : personnes âgées, ou en difficulté, qui meurent ; accidents du travail ; pannes de transports ; récoltes perdues ; animaux d’élevage industriel qui étouffent ; pics de pollution ; fragilisation de notre système de production d’électricité tandis que s’amenuisent les ressources en eau… Impossible, face au déni politique de l’urgence et au coût de l’inaction, de plus en plus élevé, de ne pas hurler sa colère. Comme l'a dit Isabelle Autissier : « Ce n’est pas l’écologie qui est punitive. Je hais ce mot. Ce qui est punitif, c’est de ne pas faire l’écologie. » Punitif, destructeur, meurtrier pour les humains et les non-humains. Que Macron et sa clique arrête les promesses et les belles phrases pour amadouer son monde, et qu'il prenne enfin des mesures courageuses et indispensables. Pour rappel, son inaction face à l'urgence climatique a déjà été condamnée par la justice européenne et la Cour des comptes !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

40 ans déjà et on reste inconsolable

Publié le par Michel Monsay

40 ans déjà et on reste inconsolable

Il y a 40 ans jour pour jour, Patrick Dewaere mettait fin à ses jours à l'âge de 35 ans. Dans "Préparez vos mouchoirs" il avait cette réplique : Le pauvre mec il est mort à 35 ans. 35 ans ! Tu te rends compte de la perte…  ». Il parlait de Mozart. Patrick Dewaere était un acteur exceptionnel, à fleur de peau, et il manque terriblement au cinéma français.

Voici la bande-annonce d'un de ses meilleurs rôles :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Bon débarras M. le Préfet

Publié le par Michel Monsay

Bon débarras M. le Préfet

Brutale, violente, martiale, autoritaire, c'était ça la méthode du Préfet Lallement, qui va enfin être démis de ses fonctions après plusieurs dérapages de policiers lors de différentes manifestations, lors de la finale de la ligue des champions au Stade de France, mais aussi l'affaire Michel Zecler, ou évidemment la crise des gilets jaunes avec de nombreux blessés, parfois graves, notamment par tirs de LBD, ou des déclarations publiques souvent déplacées. On pourrait continuer ... Adieu triste sire.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Une merveille

Publié le par Michel Monsay

Une merveille

Le fameux extrait du ballet "Le parc" d'Angelin Preljocaj, l'un des tous meilleurs chorégraphes de notre époque si ce n'est le meilleur, magnifiquement interprété par Alice Renavand et Mathieu Ganio. Un sommet de beauté, de sensualité, de technicité et d'expressivité.

Cliquez sur la photo ou lien ci-dessous et n'oubliez pas d'activer le son :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Il ne va pas nous manquer

Publié le par Michel Monsay

Il ne va pas nous manquer

Scandales, mensonges, Brexit, régression sociale, économique et politique du Royaume-Uni, beau bilan Mister Johnson ! Le dessin de Coco, qui fait référence à la pochette de l'album "Abbey road" des Beatles, est une fois de plus drôle et corrosif.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Tristesse

Publié le par Michel Monsay

Tristesse

Tristesse de voir un si grand champion être obligé de déclarer forfait avant une demi-finale de Grand chelem, après avoir gagné les deux premiers tournois majeurs de 2022. On espérait un troisième d'affilée, mais une déchirure abdominale empêche l'immense Rafael Nadal de pouvoir défendre ses chances pour battre ce joueur insupportable qu'est l'australien Nick Kyrgios. Espérons qu'il sera totalement remis pour le prochain tournoi du Grand Chelem, l'US open fin août.

 

Tristesse

Autre tristesse, avec la disparition à 82 ans de James Caan, que l'on avait aimé dans "Le parrain", "Le flambeur", "Misery" ou "The yards"

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>