Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait

Publié le par Michel Monsay

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait

Comme dirait Joey Starr : « C’est qui Hanouna ? Si l’on éteint la télé, c’est qui Hanouna ?! » Rien, juste un animateur inculte et vulgaire d'une télévision poubelle, et accessoirement le laquais de l'infame Bolloré.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Ni oubli ni pardon

Publié le par Michel Monsay

Ni oubli ni pardon

Hier, cela faisait 7 ans que Paris vivait l'un des jours les plus horribles de son histoire, où 130 personnes trouvaient la mort et 413 autres étaient blessées, victimes de la barbarie, sans oublier toutes celles qui étaient présentes au Bataclan et dans les cafés attaqués, et resteront à jamais traumatisées par ce qu'elles ont vécu.

Ce jour-là, un agent de sécurité, Hermann Aka Bile, a par son sang froid permis de sauver des dizaines de personnes en les faisant passer par une issue de secours. 7 ans après, l’État lui refuse toujours la nationalité française !

Ni oubli ni pardon
Ni oubli ni pardon
Ni oubli ni pardon
Ni oubli ni pardon

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

La puissance du street-art de Banksy

Publié le par Michel Monsay

La puissance du street-art de Banksy

Le génial artiste britannique, Banksy, connu à travers le monde pour ses œuvres de street art engagées, est allé en Ukraine pour afficher son soutien au peuple ukrainien, avec l’art de la discrétion qu’il cultive. Banksy a confirmé être l'auteur de l'œuvre découverte sur un immeuble en ruines à Borodianka, près de Kiev, bombardé par les forces russes. D'autres dessins repérés dans la ville et les environs de Kiev pourraient bien être également de la main de l'artiste. Notamment celui représentant un homme jeté à terre par un petit garçon, dans un combat de judo, qui pourrait être une métaphore de la résistance ukrainienne face à l’invasion russe, le judo étant l’un des sports préférés du président russe. Artiste originaire de Bristol, qui entretient le mystère sur son identité, Banksy aime provoquer et donner à réfléchir. En 2005, il avait réalisé le Lanceur de fleurs sur un mur de Jérusalem, représentant un manifestant masqué sur le point de lancer un bouquet de fleurs. L’artiste a utilisé sa bombe de graffeur pour manifester son opposition au Brexit son soutien aux migrants, ou encore pour alerter sur l’urgence climatique.

La puissance du street-art de Banksy
La puissance du street-art de Banksy
La puissance du street-art de Banksy
La puissance du street-art de Banksy

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Tellement fascinant

Publié le par Michel Monsay

Tellement fascinant

Beaucoup d'admiration pour tous ces marins qui se sont élancés avant-hier de Saint-Malo pour la Route du rhum. J'ai eu la chance d'être dans la cité corsaire le week-end dernier et de voir les 138 bateaux avant leur départ pour cette fabuleuse course. Au-delà de la fascination pour ces aventuriers qui vont affronter les éléments seuls sur leur bateau durant une semaine ou plus, selon la capacité de leur embarcation, il y a aussi l'émerveillement devant la beauté de ces bateaux, notamment les impressionnants maxi trimarans Ultim de 32m de long et 23 de large. Parmi eux, il y a le superbe Edmond de Rothschild et son skipper Charles Caudrelier, dont c'est la première Route du Rhum, qui est en tête de la course.

Tellement fascinant
Tellement fascinant
Tellement fascinant

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Exploit majeur de Caroline Garcia

Publié le par Michel Monsay

Exploit majeur de Caroline Garcia

Caroline Garcia est devenue dans la nuit de lundi à mardi la deuxième joueuse française de l’histoire à s’adjuger le Masters féminin, qui réunit les huit meilleures joueuses au monde, après Amélie Mauresmo en 2005. La Lyonnaise devient du même coup numéro 4 mondiale, et égale donc ainsi le meilleur rang de sa carrière. Un classement qu'elle avait déjà atteint en 2018, avant de vivre quatre années difficiles, entre crise de confiance, tennis en perdition et soucis physiques récurrents, qui l'ont fait sombrer au 74e rang en toute fin de saison dernière. Dans un duel d’attaquantes, Caroline Garcia a fait plier la Biélorusse Aryna Sabalenka (7e mondiale), après une heure quarante et une (7-6, 6-4), qui elle-même avait fait plier en demi-finale la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek. Aujourd’hui Caroline Garcia, avec un service redoutable et un jeu offensif basé sur une prise de risque maximale, semble enfin donner la pleine mesure de son talent et ses qualités athlétiques, ce qui on l'espère laisse présager de très belles choses pour 2023.

Exploit majeur de Caroline Garcia

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Belle initiative pour soutenir la révolte iranienne

Publié le par Michel Monsay

Belle initiative pour soutenir la révolte iranienne

Dans un clip plein d’énergie et d’émotion mis en ligne hier, cinquante personnalités françaises se sont approprié la chanson Baraye, devenue hymne de la liberté ces dernières semaines en Iran, que le peuple chante en signe de révolte. Ils chantent en persan, sur un arrangement musical de Benjamin Biolay. Une vidéo montée par le Collectif 50 / 50 et la géniale Marjane Satrapi, qui a piloté cette initiative, réalisé le clip et dont on peut voir les images de Persepolis en arrière-plan. Depuis le début du mouvement, au moins 253 manifestants, dont 34 mineurs, ont été tués, et plus de 14 000 personnes ont également été arrêtées. Le peuple iranien a besoin du soutien du reste du monde, il n’y a rien de pire que l’indifférence, et ce clip y contribue à sa manière, pour que le combat de ces femmes et ces hommes contre ce régime totalitaire parvienne à ses fins.

En plus du clip ci-dessous, voir aussi la vidéo de cette chanson chantée par la sublime actrice iranienne, Golshifteh Farahani, lors d'un concert de Coldplay à Buenos Aires.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Triste nouvelle

Publié le par Michel Monsay

Triste nouvelle

Il avait commencé à “L’Écho des savanes” avant d’arborer ses chemises à fleurs sur Canal+. Depuis son premier roman paru en 1991, il parcourait l’Histoire par la petite porte. Jean Teulé est mort brutalement le 18 octobre, d'un arrêt cardiaque, il avait 69 ans. Il avait le sens des titres : Crénom, Baudelaire ! ou Le Magasin des suicides, et encore Azincourt par temps de pluie…, et gardait de ses premières amours, la bande dessinée, un goût bondissant pour le décalage poétique et joyeux. C’est à L’Écho des savanes que Jean Teulé fit ses débuts de dessinateur, dans les années 1980, pas très loin du groupe Bazooka, avec Kiki et Loulou Picasso, ou Jean Rouzaud. Mais après avoir adapté en BD le roman de Jean Vautrin, Bloody Mary, le jeune homme avait commencé à se lasser, acceptant, un peu bravache, la proposition de Bernard Rapp qui l’installa alors dans la bande de L’assiette anglaise, son émission culturelle hebdomadaire diffusée sur Antenne 2. Dans ces années 1987-1989, ses reportages décalés sur des personnages inclassables faisaient un triomphe, car Jean Teulé aimait les gens, les modestes, les oubliés. Il allait afficher sa taille de géant, ses cheveux en bataille et ses chemises à fleurs jusque sur Canal +. À cette époque, il ne pensait pas officiellement à écrire et ce n’est qu’en 1991 qu’il publia son premier roman, Rainbow pour Rimbaud, aux éditions Julliard. Une œuvre zigzagante mais aussi un hommage enflammé au poète de Charleville. Désormais, Jean Teulé n’arrêterait plus de parcourir l’histoire de France, y entrant à chaque livre par la petite porte des crimes et des forfaits, préférant le Montespan à Madame, adorant l’anecdote pour mieux la monter en chantilly. Jean Teulé était aussi un ami fidèle, à ses éditeurs (Betty Mialet et Bernard Barrault, longtemps à la tête de Julliard avant de fonder en 2020 la maison d’édition portant leurs deux noms), à ses vieux copains, à ses lecteurs qui le suivaient dans ses dingueries. En revanche, il protégeait sa vie privée, sa compagne Miou-Miou avec qui il vivait discrètement depuis plus de vingt ans, ses habitudes parisiennes entre son bureau sans décorum et son bistrot de quartier. Jean Teulé est mort ? Une sale blague.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Pour une fois que Dupond-Moretti a totalement raison

Publié le par Michel Monsay

Quelques jours après la découverte du corps d’une enfant de 12 ans retrouvée vendredi dernier dans une malle en plastique dans le XIXe arrondissement de Paris, l’extrême droite et la droite ont déjà entamé leur récupération politique. Mardi, à l’Assemblée nationale, le garde des Sceaux a su trouver les mots pour dénoncer leur attitude nauséabonde.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

La consécration d'un grand joueur

Publié le par Michel Monsay

La consécration d'un grand joueur
La consécration d'un grand joueur
La consécration d'un grand joueur

Vingt-quatre ans après Zinédine Zidane, Karim Benzema devient le cinquième joueur français de l'histoire à recevoir la récompense suprême pour un footballeur, qui couronne son incroyable saison avec le Real Madrid. Diablement efficace devant le but, Karim Benzema n'en oublie pas le sens du collectif, une qualité qu'on lui reconnaît depuis de nombreuses années déjà et qui le différencie de beaucoup d'autres stars du ballon rond. Les scandales d’évasion, voire de fraude fiscale touchant les stars du sport roi sont légion. Karim Benzema n’a lui jamais trempé dans ce type de stratagème d’optimisation. Il a toujours choisi de payer l’impôt sur ses droits à l’image en France, quand Ronaldo et tant de ses coéquipiers du Real Madrid s’enrichissent dans les paradis fiscaux. En dix-huit ans de carrière, Karim Benzema n’a jamais été expulsé, ni insulté un adversaire ou jeté son maillot au visage d’un entraîneur. Il ne faut pas oublier tout cela dans la balance des qualités et défauts de ce joueur exceptionnel, souvent critiqué, comme cet été en incarnant une élite bling-bling déconnectée des enjeux environnementaux.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Mieux vaut en rire

Publié le par Michel Monsay

Mieux vaut en rire
Mieux vaut en rire
Mieux vaut en rire

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>