Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques

Cette gamine est incroyable !

Publié le par Michel Monsay

Cette gamine est incroyable !

En septembre dernier, je vous présentais Nandi Bushell, cette jeune anglaise de 10 ans qui joue de la batterie avec une dextérité et une précision absolument remarquables pour son âge. La jeune fille ne s'est pas arrêtée en si bon chemin et elle poste régulièrement sur sa chaîne Youtube de nouvelles performances. Nul doute que sa voie est toute tracée, tellement cette jeune batteuse a la musique dans la peau, le rock en particulier, et semble tellement heureuse de jouer. Elle reprend ici le morceau emblématique des Who. Regardez ces trois minutes, notamment la deuxième partie du morceau, bel exploit mademoiselle ! Si vous en redemandez, j'ai mis une deuxième vidéo en-dessous qui n'est pas mal non plus.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Je l'adore !

Publié le par Michel Monsay

Je l'adore !

Chaque jour de nouveaux dessins et chaque jour je suis un peu plus sous le charme du talent de Coco, son humour vachard, la précision de son trait de crayon, ses éléments textuels, la pertinence et l'impertinence de l'ensemble, font de la dessinatrice de Libération et Charlie Hebdo l'une des toutes meilleures croqueuses de l'actualité. On en redemande !

Je l'adore !
Je l'adore !
Je l'adore !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Pour le plaisir

Publié le par Michel Monsay

Pour le plaisir

En attendant de voir sur scène Feu! Chatterton pour qu'ils puissent interpréter les chansons de leur sublime dernier album, les voici sur le plateau de l'émission C à vous pour "Un monde nouveau". Cela donne un tout petit aperçu de ce que le génial Arthur Teboul et ses complices peuvent donner en concert, mais c'est toujours mieux que rien en ces temps sinistres.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Le dessin de presse plus essentiel que jamais

Publié le par Michel Monsay

Le dessin de presse plus essentiel que jamais

Ces deux excellents dessins nous rappellent l'importance du regard en biais sur l'actualité qu'apportent les dessinateurs de presse, surtout dans ce genre de période, illustrée dans le premier par Coco qui démarre pied au plancher à Libération avec chaque jour un dessin toujours plus drôle et percutant qui confirme son talent. Ici, Edouard Philippe devant le siège en ruines du parti Les Républicains. Dans le second, l'humour de Soulcié appuie une nouvelle fois là où ça fait mal. Le dessin de presse représente un petit bonheur quotidien essentiel dont personne ne nous privera !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Archie Lee Hooker, un magnifique blues digne de son oncle

Publié le par Michel Monsay

Archie Lee Hooker, un magnifique blues digne de son oncle

Archie Lee Hooker, neveu d'un des plus grand bluesman de l'histoire, John Lee Hooker, perpétue la tradition de cette musique en lui injectant une dose de rock comme le faisait déjà son oncle mais en y ajoutant aussi une connotation soul. Le mariage est parfait, et à 71 ans Archie Lee Hooker, originaire du Mississipi et installé en France depuis 10 ans, est remarquablement entouré de cinq musiciens pour nous offrir de sa voix chaude un très beau morceau débordant de swing.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Trouvailles du Net

Publié le par Michel Monsay

Trouvailles du Net
Trouvailles du Net

Tout d'abord avec Rafael Nadal, ce joueur exceptionnel au palmarès monstrueux, peut-être le plus grand joueur de tous les temps avec Federer, mais à l'inverse de celui-ci il ne bénéficie pas de la même côte d'amour, même si cela change un peu depuis quelques temps. Et pourtant Nadal est une très belle personne, le personnel des tournois sur lesquels il est engagé ne tarit pas d'éloge à son égard et apprécie sa gentillesse naturelle.

Regardez cette petite vidéo, ici ,vous comprendrez ce que je dis !

Il y a 10 ans, Prince était invité au Grand journal de Canal +, lorsque cette chaîne avait encore un petit intérêt pour ses émissions même si ce n'était plus le Canal de la grande époque. Après avoir répondu à quelques questions de Michel Denisot, il empoigne sa guitare acoustique, c'est là que commence la petite vidéo, et entame une version toute à lui de "Johnny B. Goode" chantée par ses choristes. Quel bonheur de revoir deux minutes cet artiste unique, qui était aussi un excellent musicien.

A voir ici

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Ils ne seront plus à la Une de leur quotidien

Publié le par Michel Monsay

Ils ne seront plus à la Une de leur quotidien
Ils ne seront plus à la Une de leur quotidien

Les deux grands dessinateurs de presse, Plantu et Willem, par un incroyable hasard quittent le même jour Le Monde et Libération pour lesquels ils ont croqué l'actualité durant 50 ans pour le premier et 40 ans pour le second. C'est peu dire qu'une page se tourne pour le dessin de presse, tant ces deux génies de la caricature ont marqué leur époque. Merci messieurs pour votre liberté, votre perspicacité, vos traits de crayon corrosifs, engagés, mordants, essentiels, et votre humour si précieux pour prendre le recul nécessaire sur le déluge d'informations que l'on reçoit à longueur de temps.

Voici un bel article du Monde avec quelques uns des plus beaux dessins de Plantu, ici

La même chose pour Willem, ici

Pour succéder à Willem à Libération, l'excellente Coco de Charlie hebdo, dont voici un dessin qui en dit long sur son humour provocateur et son talent graphique.

Ils ne seront plus à la Une de leur quotidien

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Fascinante PJ Harvey dans un concert intense et d'une grande beauté

Publié le par Michel Monsay

Fascinante PJ Harvey dans un concert intense et d'une grande beauté

Parmi toutes les merveilles que l'on peut trouver sur le Net, il y a ce concert donné en 2017 par PJ Harvey lors de la tournée de son magnifique album "The hope six demolition project". Elle est entourée de neuf excellents musiciens, qui pour beaucoup l'accompagnent également au chant pour former des très beaux chœurs qui se marient parfaitement avec la voix perçante de la chanteuse à la présence magnétique. Tous totalement tendus vers leur musique, sans fioritures, ni effets de style ni de pause, uniquement le plaisir de jouer et vivre intensément des accords qui s'enchaînent pour former des morceaux puissants et envoûtants. Cela fait déjà 30 ans que paraissait le premier album de PJ Harvey, et depuis cette artiste anglaise s'est affirmée comme l'une des plus grandes rockeuses de l'histoire, elle est d'ailleurs la seule à avoir remporté deux Mercury Prize. Sa musique toujours innovante, exigeante, engagée, est bouleversante dans ce neuvième album qu'elle joue durant ce concert, comme le sont les textes écrits sous forme de journal de bord du périple qui l'a menée incognito au cœur de la souffrance et de la misère au Kosovo, en Afghanistan et dans les quartiers pauvres de Washington. Une heure de bonheur en regardant cette performance de PJ Harvey et ses musiciens, d'où l'on ressort impressionné par la charge émotionnelle de son interprétation et de sa voix, ce charisme que seuls les plus grands ont, le message politique et poétique qui émane de ses chansons, et une musique qui vous transperce littéralement.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Irène Frachon, une femme remarquable

Publié le par Michel Monsay

Irène Frachon, une femme remarquable

Dix ans de combat contre un géant pharmaceutique, le laboratoire Servier, accusé d'avoir causé la mort de 1500 à 2100 personnes avec son médicament Mediator, sans compter tous ceux qui souffrent encore des conséquences des effets secondaires, pour une condamnation qui n'est pas à la hauteur de la culpabilité reconnue par le tribunal autant en termes de peine que d'amende. Le courage de la pneumologue Irène Frachon d'oser dénoncer le scandale Mediator face à la machine Servier est d'autant plus impressionnant qu'il a duré en tout quatorze ans, et que la lanceuse d'alerte n'a rien lâché malgré les pressions et les menaces pour obtenir la reconnaissance de la culpabilité de Servier et l'indemnisation des victimes. Malheureusement le jugement exemplaire que l'on aurait pu espérer contre ce crime industriel n'est pas là, avec du sursis et donc pas de prison ferme sur le plan pénal, et une amende trop légère en regard des morts et des souffrances que ce médicament a provoqués, alors que le Mediator aura été une opération très juteuse pour Servier. Quel cynisme, cela donne une idée du prix de la vie humaine ...

Lire l'article ici

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

La passion Tavernier

Publié le par Michel Monsay

La passion Tavernier

Dans un mois il aurait eu 80 ans, Bertrand Tavernier nous a quitté et la tristesse que l'on ressent est proportionnelle au bonheur que ce grand cinéaste nous a procuré durant 45 ans. Capable de passer de la comédie au drame en étant toujours aussi excellent, chose extrêmement rare autant en France qu'à l'étranger, sa filmographie parle pour lui, de même que les nombreuses récompenses glanées : 5 Césars, un Lion d'or à Venise, un Ours d'or et un Grand prix du jury à Berlin, un Prix de la mise en scène à Cannes, un BAFTA (équivalent des Césars anglais), ... De "L'horloger de Saint-Paul" à "Quai d'Orsay" en passant par "Capitaine Conan", "Que la fête commence", "Le juge et l'assassin", "Un dimanche à la campagne", "La vie et reine d'autre" ou "L'appât", ces quelques titres montrent à la fois l'éclectisme du cinéaste et l'empreinte majuscule qu'il laissera dans l'histoire du cinéma. On aurait pu citer "La princesse de Montpensier", "Coup de torchon" et tant d'autres, mais son talent ne s'arrêtait pas à la fiction, il était aussi un grand documentariste, "Voyage à travers le cinéma français", son dernier film, en témoigne, de même que son amour et sa connaissance infinie du cinéma. Voici ce que le grand Martin Scorcese vient de dire à propos de la disparition de Bertrand Tavernier : "Aujourd’hui, il m’est très difficile de me dire que je n’aurai plus jamais la chance de recevoir toute cette incroyable énergie. Que je n’aurai plus jamais la chance de rencontrer un homme aussi extraordinaire, un homme tellement irremplaçable." A travers ses films on se rend compte que Bertrand Tavernier a été un magnifique observateur du genre humain, toujours à l'écoute des préoccupations de ses contemporains, un cinéaste engagé, passionné, un humaniste exemplaire et intransigeant, et comme l'a dit Philippe Torreton : "Il nous augmentait", c'est cela, Bertrand Tavernier nous a enrichis, enthousiasmés, nous a fait rire, nous a profondément émus. On attendait toujours avec impatience sa dernière œuvre, tout en sachant qu'elle serait très différente de la précédente, mais son talent tout terrain nous a tellement emportés à chaque fois que je ne me rappelle pas une seule fois avoir été déçu par un de ses films. C'est peu de dire que la perspective de découvrir le nouveau Tavernier va nous manquer. Un immense merci à ce cinéaste essentiel pour tous ces grands moments de cinéma.

Bertrand Tavernier nous explique en deux minutes trente ce qu'est la passion du cinéma, ici

Ce soir, trois films de Bertrand Tavernier à la télé : Quai d'Orsay à 21h05 puis à 23h20 L.627 sur France 2, et L'horloger de Saint-Paul à 21h05 sur C8. Et demain Coup de torchon à 20h50 sur France 5.

Voici enfin la bande-annonce de son fabuleux dernier film :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>