Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques

Hommage à un insatiable chercheur et penseur

Publié le par Michel Monsay

Hommage à un insatiable chercheur et penseur

Photo que j'ai prise en 2013 dans le bureau d'Axel Kahn, qui vient de mourir à l'âge de 76 ans de ce fichu cancer qu'il a combattu une grande partie de sa carrière. Le très médiatique généticien aura su aborder la fin de sa vie comme le font si rarement les personnages publics, avec une franchise peu commune. Ouvertement et sans plainte. Sans honte devant le corps qui s’affaiblit, sans autocomplaisance non plus. Sans détour devant l’impuissance du savant face à un mal qui finit par gagner la partie. Tout ce que d’ordinaire nous refusons de voir. Tout ce qui nous ramène à notre propre vulnérabilité. Dans une société qui s’évertue à cacher la maladie et la mort, et qui depuis un an et demi est contrainte d’y faire face, la sérénité dont fit preuve Axel Kahn à chacune de ses dernières interventions, en fait un personnage hors du temps, interpellant notre époque, nos craintes et nos pudeurs. Avec autant de douceur que de force, sa tranquillité a bousculé l’angoisse collective qui, depuis le Covid, s’est largement répandue dans la société, avec le soutien actif des médias cédant à une constante dramatisation. Ce que lui, précisément, ne fit pas. Quelle leçon Monsieur Kahn !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

On ne se lasse pas de l'humour de Coco

Publié le par Michel Monsay

On ne se lasse pas de l'humour de Coco
On ne se lasse pas de l'humour de Coco

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Un petit rockabilly très agréable

Publié le par Michel Monsay

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Une plongée au siècle des Lumières

Publié le par Michel Monsay

Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières
Une plongée au siècle des Lumières

Après quatre années de travaux, dissimulés derrière de vastes bâches publicitaires, l’hôtel de la Marine, place de la Concorde, a ouvert ses portes au public le 12 juin. Le bâtiment, érigé à partir de 1757 en miroir d’une construction située de l’autre côté de la rue Royale, devient, en 1774, le plein lieu d’accueil du Garde-meuble royal (ancêtre du Mobilier national). Sous la houlette de son intendant, Pierre-Elisabeth de Fontanieu, il conserve non seulement du mobilier mais aussi les bijoux de la Couronne, des étoffes, tapisseries et des armes d’apparat. Après la Révolution, et jusqu’en 2015, y seront installés les quartiers généraux du ministère de la marine. Au fil du temps, la décoration et la partition des pièces seront modifiées jusqu’à ce que la dernière restauration, lancée en 2017, restitue à l’identique les éléments d’origine, conservés ou retrouvés, ainsi qu’un mobilier d'époque. L'Hôtel de la Marine n'avait quasiment jamais ouvert ses portes au public, si ce n'est à l'occasion des Journées du patrimoine. Le travail de restauration est une magnifique réussite, qui a été en partie facilité, vu que les décors ont été extrêmement bien conservés, à environ 70%. Lorsqu’ils ont investi les lieux, les marins étant de l’Ancien Régime, "ils n’avaient pas un esprit de revanche, raconte Joseph Achkar, l'un des restaurateurs. Ils n’ont absolument rien arraché, ni abîmé. La seule chose qu’ils ont faite c’est, comme sur leur bateau, repeindre et repeindre." Les peintures d’origine ont été mises au jour, protégées par un vernis, sous de multiples couches de peinture, jusqu'à une vingtaine par endroit. Pour le mobilier, le Centre des monuments nationaux a mené un travail de recherche et de localisation des meubles et objets originaux. C’est ainsi qu’une commode qui était jusqu’à présent à l’Élysée, a été restituée par Emmanuel Macron à l’Hôtel de la Marine. Afin d’être le plus proche de la réalité des XVIIIe et XIXe siècles, les décorateurs ont aussi acquis des tissus d’époque, notamment pour les rideaux et les chaises. La visite s'effectue avec un casque intelligent sur les oreilles qui réagit en fonction de l'endroit où vous vous trouvez, en vous replongeant dans l'ambiance et les anecdotes de l'époque. La technologie apporte indéniablement un plus à cette étonnante visite, avec des écrans soit interactifs soit montrant des images de bals. Bravo à tous les artisans pour la restauration et aux concepteurs pour l'aspect plus moderne qui nous permet cet impressionnant voyage dans le temps.

Publié dans Chroniques, Photos, Expos

Partager cet article
Repost0

Rire pour oublier

Publié le par Michel Monsay

Rire pour oublier
Rire pour oublier

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Une mise au point bienvenue et salutaire

Publié le par Michel Monsay

Une mise au point bienvenue et salutaire

Laurent Delahousse, qui est souvent accusé de complaisance dans ses interviews, a eu un éclair de lucidité dimanche soir à la fois sur les médias et sur les politiques, coresponsables de cette abstention record. Pour une fois qu'un journaliste sort de sa neutralité et oublie la langue de bois qu'ils manient tous à foison, je ne parle pas des réactionnaires qui font le buzz sur les chaînes d'infos en continu, cela fait du bien ! Maintenant, il ne reste plus qu'à tirer les enseignements de ce constat, et à changer le contenu de vos émissions et articles afin d'informer avec intelligence, mesdames et messieurs les journalistes, mais aussi retrouver de la légitimité en modofiant votre approche de la politique et en mettant de côté votre égo surdimensionné mesdames et messieurs les politiciens.

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Je crois que je vais en louer une moi ausi !

Publié le par Michel Monsay

Je crois que je vais en louer une moi ausi !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

L'irrésistible touche Nakache Toledano

Publié le par Michel Monsay

L'irrésistible touche Nakache Toledano

Olivier Nakache et Eric Toledano sont devenus au fil des années les rois de la comédie à la française, riche de sens avec un arrière-plan social toujours très bien vu, ils savent mieux que personne traiter des sujets graves avec légèreté.

Revoyons pour le plaisir une scène de "Intouchables" ici

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Stromae nous manque !

Publié le par Michel Monsay

Stromae nous manque !

A voir cette petite vidéo rafraîchissante dans laquelle deux artistes, Stromae et Jamel, ne se prennent pas au sérieux pour simuler la composition de "Alors on danse", on se rend compte qu'il y a 11 ans Stromae avait déjà trouvé son style avec une musique entraînante et des textes existentiels qui nous touchent. Depuis, il y a eu en 2013 l'excellent album "Racine carrée" avec un succès phénoménal, et puis plus rien. On commence à parler d'un possible retour de cet artiste talentueux, après une longue pause due à des problèmes de santé et à un burn-out.

En attendant revoyons-le avec le sourire dans cette vidéo, ici

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Dessin tout en finesse du peintre chinois Wu Guanzhong

Publié le par Michel Monsay

Dessin tout en finesse du peintre chinois Wu Guanzhong

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>