Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 07:49

Barcelone-012.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 06:46

0037.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 07:12

1st-sales-meeting-085.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:27

20-ans-211.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 07:06

0001848345_500.jpg

 

 

Lou Doillon est incontestablement l’événement et la révélation de la rentrée musicale, et cela en osant dévoiler à 30 ans son jardin secret : la chanson. Après avoir longtemps hésité à franchir le pas, elle s’est laissée convaincre par Etienne Daho, qui s’est transformé pour l’occasion en arrangeur et a réalisé avec talent et finesse l’album de cette débutante pas comme les autres. Fille du grand réalisateur Jacques Doillon et de Jane Birkin, avec l’ombre omniprésente de Serge Gainsbourg dans la famille, Lou Doillon avait eu du mal à trouver et à faire sa place jusqu’à présent. Elle renvoyait une image assez floue, un peu actrice un peu mannequin, pas réellement épanouie, alors qu’avec ce disque, une grande chanteuse est réellement née. Dès les premières notes de l’album, la voix grave avec une légère fêlure surprend très agréablement nos oreilles, et s’accorde merveilleusement sur les mélodies envoûtantes d’une pop-folk variant subtilement les tempos. Cette très belle voix qu’elle module avec une maîtrise étonnante, séduit autant dans les murmures d’une ballade aérienne, que sur des chansons aux atmosphères jazz et blues, ou encore lorsqu’elle est davantage portée dans un registre soul ou rock. En plus de posséder ce précieux organe, Lou Doillon a composé les 11 morceaux de l’album et écrit les textes en anglais, sa langue maternelle et intime. Le large éventail musical déployé participe à la surprise que nous réserve celle qu’ l’on croyait un peu connaître, mais qui se révèle totalement par ses chansons. Bercé d’une douce mélancolie, l’univers de Lou Doillon n’a rien à voir avec celui de sa mère ou de sa sœur Charlotte Gainsbourg, le vilain petit canard de la famille comme elle se définissait, s’affirme avec ce disque comme une grande artiste.

 

 Lou Doillon – Places – Barclay – 1 CD : 12,99 €.

 

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Disques
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 07:19

3388330042950.jpg


Ne boudons pas notre plaisir, les bonnes comédies sont suffisamment rares pour ne pas apprécier à sa juste valeur la dernière folie d’Alain Chabat. Lorsqu’il est en forme, ce réalisateur peut nous régaler de films hilarants comme « Didier » ou « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », la meilleure adaptation cinématographique des célèbres gaulois, et de loin. Aujourd’hui encore, l’humour gaguesque de l’ancien Nul s’accorde parfaitement avec l’univers de la bande-dessinée, dans cette transposition à la fois fidèle et inventive du Marsupilami, personnage créé par le dessinateur Franquin. On sourit quasiment durant tout le film, et on éclate de rire à de nombreuses reprises aux aventures de cette charmante petite bête jaune, facétieuse, entourée de personnages hauts en couleur qui lui courent après. Les comédiens s’en donnent à cœur joie pour apporter leur loufoquerie à cette histoire mêlant poésie, tendresse, absurde, avec en vedette le duo Alain Chabat / Jamel Debbouze au meilleur de leur forme depuis longtemps. Après une belle séquence d’ouverture dans la forêt tropicale de Palombie, pays imaginaire d’Amérique Latine, nous voici à Chiquito sa capitale, pour faire connaissance avec un prétendu vétérinaire, farfelu et combinard. Puis direction Paris, où un journaliste télé sur le déclin est menacé de devoir faire ses cartons s’il ne ramène pas un scoop de Palombie. Avec le premier, censé être le contact local du second, inutile de dire que rien ne va se passer comme prévu, d’autant que plusieurs éléments vont venir perturber leur collaboration. Le film truffé de gags, trouvailles en tout genre, scènes désopilantes, est baigné d’une délicieuse malice sans aucun cynisme, qui procure l’effet d’une cure de jouvence.                                                    

                                                                                                                     

 Sur la piste du marsupilami – Un film de et avec Alain Chabat, Jamel Debbouze, Fred Testot, Lambert Wilson, Patrick Timsit, … - Pathé – 2DVD : 19,99 €.

 

Repost 0
Published by michelmonsay - dans DVD
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 08:01

0015.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 10:15

Valmeinier-170.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:25

Turquie-048.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 06:48

Touraine-100.jpg

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Photos
commenter cet article

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens