Remarquable plongée en eaux troubles

Publié le par michelmonsay

VOL-DVD-TOPOFTHELAKE.jpg


La production de séries télé a connu un essor très important ces derniers temps face à un engouement du public sans cesse croissant. Désormais, la qualité et l’originalité sont davantage au rendez-vous, surtout lorsque de grands cinéastes acceptent de se frotter à cet exercice. C’est le cas de Jane Campion, réalisatrice néozélandaise de 59 ans qui nous a déjà régalés de quelques pépites comme Bright star ou La leçon de piano. Dans cette série événement, assurément l’une des toutes meilleures de l’année, la cinéaste à qui la BBC a laissé toutes les libertés, transpose merveilleusement son univers mystérieux et poétique au format particulier d’une fiction télévisuelle découpée. Nous sommes ici plus proches de l’exigence cinématographique que de la facilité de bon nombre de séries, dont les épisodes et les saisons qui n’en finissent plus les tirent vers l’ennui. Seulement six épisodes pour Top of the lake, où les sublimes paysages sauvages et montagneux du lac Wakatipu en Nouvelle-Zélande, où une enquête policière n’est que prétexte à une troublante étude de mœurs et de caractères, où la caméra, la direction d’acteurs et la mise en scène de Jane Campion, font de cette minisérie une œuvre totalement envoûtante. L’ensemble des comédiens est au diapason avec une mention particulière pour Elisabeth Moss lumineuse et émouvante, et Peter Mullan ambigu et inquiétant. Près d’une petite ville entourée de nature, une fillette de 12 ans avance toute habillée dans les aux glacées d’un lac, quelqu’un s’en aperçoit à temps et parvient à la sauver. Elle passe alors un contrôle médical où l’on constate qu’elle est enceinte de 5 mois. Une inspectrice spécialiste dans la protection des mineurs est chargée de l’interroger. Au fil de l’intrigue, nous découvrons toute une galerie de personnages à l’âme cabossée que la finesse de l’écriture rend complexes et loin des stéréotypes, dans une atmosphère plutôt sombre avec par moments des situations cocasses. Construite comme un puzzle dont chaque pièce a sa part de secrets, cette admirable série proche de l’univers de David Lynch, restera une référence tant sa singularité et sa profondeur nous fascinent comme rarement.

 

 Top of the lake - Une série de Jane Campion avec Elisabeth Moss, Peter Mullan, … - Arte éditions – 3 DVD : 34,99 €.

Publié dans DVD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article