Naître israélien ou palestinien

Publié le par michelmonsay

aff.jpg

A la fois auteur de scénarios et de pièces de théâtre, metteur en scène et réalisatrice, la sœur de l’écrivain Marc Lévy, après deux premiers films passés inaperçus, devrait cette fois se faire un prénom avec cette très belle œuvre toute en émotion contenue. En élaborant son histoire dans un contexte particulièrement douloureux, en Israël et en Cisjordanie, Lorraine Lévy lui donne une dimension symbolique très forte, tout en ayant la finesse et la justesse nécessaires pour ne pas tomber dans les clichés et la caricature. Pour cela, une réalisation sensible au plus près des êtres, avec des comédiens français, palestiniens, israéliens qui donnent tous un joli relief à leur personnage. Derrière cette intrigue familiale, la caméra capte le contraste saisissant des conditions de vie si différentes des israéliens et palestiniens sur cette terre tantôt accueillante tantôt dépouillée où ils cohabitent. Un jeune garçon de 18 ans au moment d’incorporer l’armée israélienne pour effectuer son service militaire, par le biais d’une prise de sang se révèle ne pas être le fils biologique de ses parents juifs israéliens. La confusion due aux bombardements sur la maternité où il est né en 1991, a provoqué une interversion avec un autre bébé né au même moment d’une famille palestinienne, mis tout comme lui en couveuse. Le film avance délicatement d’un personnage à l’autre qui reçoit ce choc chacun à sa manière, et si le propos ne s’éloigne jamais de la réalité israélo-palestinienne, il en ressort un certain optimisme et un message d’ouverture auxquels on a envie de croire.                                                                                                                    

 

Le fils de l’autre - Un film de Lorraine Lévy avec Emmanuelle Devos, Pascal Elbé, Jules Sitruk, Mehdi Dehbi, …

 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudine etlin 05/04/2012 22:40

excellent.J'avais l'intention de voir ce film.
là je vais me précipiter.
Merci pour tout.

Catherine 04/04/2012 16:16

Juste 2 mots: Inch allah ...!

michelmonsay 04/04/2012 16:38



Merci pour ton petit commentaire chère soeurette ! Cela dit on se demande quand même s'ils arriveront un jour à vivre en paix ! On peut craindre malheureusement qu'il y aura toujours de part et
d'autre assez de haine pour continuer à jeter de l'huile sur le feu !