Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 07:30

HOLYMOTORS120b.jpg

 

Grand oublié du palmarès de Cannes, le film fascinant, dérangeant et d’une incroyable créativité de Leos Carax, a complètement fait chavirer le festival et beaucoup y ont vu un vrai chef-d’œuvre. Lorsque la lumière se rallume à la fin du film, on reste complètement abasourdi par l’invention, la poésie, la beauté, la cruauté, l’humour, et la richesse des images que l’on vient de recevoir durant près de 2 heures. Plusieurs jours sont nécessaires pour digérer ce film inclassable, et en mesurer toute la dimension. Il est à la fois un magnifique hommage au cinéma où de nombreuses scènes font écho à des grands maîtres du 7ème art, mais aussi au jeu de l’acteur et à sa capacité de transformation, Denis Lavant y est étonnant. Holy motors nous tend aussi un miroir de nos vies, de la société avec ses outrances et ses évolutions. A 51 ans, Leos Carax l’enfant terrible du cinéma français, prend une magistrale revanche sur ses détracteurs et ceux qui ne lui ont pas permis de tourner pendant 13 ans. Un homme se réveille en pleine nuit dans sa chambre d’hôtel, et par une porte dérobée se retrouve dans une salle de cinéma pleine de spectateurs qui semblent endormis. L’action peut alors démarrer sur les traces de monsieur Oscar, homme d’affaires vivant dans une superbe maison avec gardes du corps, qui s’installe à l’arrière d’une très longue limousine pour partir au travail. Le chauffeur, qui est une femme, lui annonce qu’il a neuf rendez-vous dans la journée. Après quelques appels, il entame une métamorphose qui va lui permettre d’endosser la peau d’un personnage totalement différent de ce qu’il est, pour honorer son 2ème rendez-vous. On suit en étant littéralement hypnotisé la journée de monsieur Oscar, et en traversant toutes les émotions que le cinéma est capable de nous faire vivre.                                                                                                                   

 

Holy motors – Un film de Leos Carax avec Denis Lavant, Edith Scob, Kylie Minogue, Eva Mendes, Michel Piccoli, …

 

Partager cet article

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Films
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens