La fiction pour aider à vivre le réel

Publié le par michelmonsay

Dans-la-maison_120_dans_la_maison_06-06_rvb.jpg

 


 

Cinéaste prolifique capable de nous surprendre à chacun de ses films, François Ozon passe allègrement de la comédie au drame ou à l’intrigue policière, ou bien parfois aux trois genres réunis dans une même histoire, avec une étonnante aisance qui en fait l’un des tous meilleurs réalisateurs français depuis une dizaine d’années. De « Sous le sable » à « Potiche », quel que soit le scénario, Ozon parvient toujours par une mise en scène judicieuse et une façon originale de raconter l’intrigue, à nous enthousiasmer par ce que l’on voit à l’écran. Son nouveau film fascine par la richesse des situations, des interprétations que l’on peut en faire, par l’humour, le suspense et l’émotion qui interagissent dans cette peinture de la classe moyenne, doublée d’une réflexion sur la création, sur la transmission, sur les frontières entre le réel et la fiction. Comme dans « Potiche », le réalisateur a de nouveau fait confiance à Fabrice Luchini, en lui proposant un personnage ni méchant ni cynique ni survolté comme souvent, mais beaucoup plus en nuances. C’est la rentrée dans ce lycée pilote qui expérimente le retour à l’uniforme. Un professeur de français dépité par le niveau médiocre de ses élèves corrige les copies d’une rédaction où il leur demandait de raconter leur week-end. Après un ramassis de platitudes, il découvre le récit d’un jeune garçon qui raconte comment il a réussit à se faire inviter dans la maison d’un camarade de classe, au sein d’une famille normale qu’il dépeint en détail. Très bien écrite, mature et ironique, la rédaction finit avec les mots «  A suivre ». Au-delà de la belle relation qui va naître entre l’élève et le professeur, la suite des aventures du jeune homme dans la maison, où la caméra pénètre dès la seconde rédaction, va faire exploser les limites du réel et de la fiction. A l’image des deux principaux protagonistes, nous sommes emportés par le tourbillon jubilatoire de ce film aux nombreuses portes d’entrée.

 

 

 Dans la maison – Un film de François Ozon avec Fabrice Luchini, Ernst Umhauer, Kristin Scott Thomas, Emmanuelle Seigner, …

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article