Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 08:02

exe120x160themastergeneriquedef.jpg

 


 

Considéré à juste titre comme l’un des cinéastes les plus doués et les plus inventifs de sa génération, Paul Thomas Anderson nous impressionne une nouvelle fois dans son 6ème film, qui a surclassé la compétition au dernier festival de Venise. Cet américain de 42 ans y montre une telle maîtrise de la mise en scène, du cadrage, avec l’art de toujours savoir placer sa caméra à la bonne distance, parfois au plus près des visages, mais aussi un sens sidérant de la dramaturgie et de la direction d’acteurs pour aller au plus profond de l’âme. Ce qu’il arrive à obtenir de ses deux comédiens principaux est au-delà de l’imaginable tant leur performance, qui a été récompensée d’un double prix d’interprétation à Venise, touche au génie. Philip Seymour Hoffman, acteur fétiche du cinéaste, nous époustoufle de son talent quasiment à chacun de ses rôles, comme ici en leader charismatique d’un mouvement spirituel, librement inspiré de L. Ron Hubbard fondateur de la scientologie. Quant à Joaquin Phoenix, on le savait très bon comédien mais son investissement physique et psychologique dans ce personnage d’ancien soldat instable, violent, alcoolique, et ce qu’il arrive à faire passer dans son interprétation, laissent véritablement sans voix. Le film démarre à la fin de seconde guerre mondiale où l’on explique aux soldats américains qu’ils vont devoir retrouver leur place dans la société et oublier toutes les horreurs qu’ils ont vécues. Parmi eux, un homme assez porté sur l’alcool et le sexe semble désœuvré, enchaîne les boulots sans conviction et a du mal à contenir une violence sous-jacente. Sa rencontre avec un personnage fascinant qui pratique une forme d’hypnose pour maîtriser le côté sombre de la nature humaine, se révèle capitale pour les deux hommes. Dans l’avalanche de films qu’il nous ait donné de voir au cinéma ou à la télévision, il y en a quelques uns qui marquent vraiment nos esprits. Celui-ci en fait partie, tant son intensité et sa qualité cinématographique et émotionnelle sont bien au-delà de la moyenne.

 

 The Master – Un film de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix, Philip Seymour Hoffman, Amy Adams, …

Partager cet article

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Films
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens