Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 08:41

la-petite-communiste-qui-ne-souriait-jamais--actes-sud-.jpg

Celle que le monde entier a découverte un jour de juillet 1976 aux Jeux Olympiques de Montréal, en devenant la première gymnaste à obtenir la note de 10, continue de fasciner près de 40 ans plus tard. La romancière et chanteuse Lola Lafon, qui était à peine née lorsque Nadia Comaneci atteignait la perfection à l’âge de 14 ans, s’est emparée à bras le corps de la vie de cette athlète mythique, pour en écrire un passionnant roman à la fois très documenté et imaginaire. Ayant vécu une partie de son enfance en Roumanie, Lola Lafon explore, en plus des silences de la mystérieuse fée des Carpates, le régime communiste de Ceausescu sans nostalgie ni apologie bien évidemment, mais sans caricature non plus comme cela a souvent été le cas. Elle interroge subtilement le manichéisme Est/Ouest des années 1980, et se sert de dialogues fantasmés avec Nadia Comaneci pour démontrer que certains côtés du capitalisme occidental ne valaient guère mieux que le communisme. Son écriture virtuose à travers des chapitres courts et vifs, se situe très loin de la mode des biopics rébarbatifs et s’aventure, à l’image de son héroïne, dans des figures acrobatiques pour mieux cerner tout ce qui a participé à ce destin hors-normes. Rarement un roman n’a démarré de manière aussi éblouissante, Lola Lafon nous plonge directement dans la stupéfaction qui a suivi le passage à la poutre de Nadia Comaneci aux JO de Montréal. Même le panneau électronique est dépassé. Il n’était visiblement pas programmé pour afficher la note de 10. La plume de l’écrivaine virevolte entre tous les acteurs de ce moment d’exception, pour nous le faire revivre en nous procurant de vrais frissons. Avec ce roman très riche, outre le bonheur de mieux connaître celle qui a marqué l’Histoire du sport, Lola Lafon aborde magistralement l’envers du décor et ce n’est pas toujours très joli, notamment de la part des journalistes occidentaux.

 

 La petite communiste qui ne souriait jamais – Un roman de Lola Lafon – Actes Sud – 310 pages – 21 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by michelmonsay - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens