Comédie grinçante digne du tandem Jaoui-Bacri

Publié le par michelmonsay

le_prenom_patchwork.jpg

Gros succès public et critique de la saison théâtrale 2010-2011, cette pièce à la fois très drôle et cruelle méritait une belle adaptation cinématographique. Le challenge a été relevé par les deux auteurs de la pièce, qui viennent d’ailleurs du cinéma. Ils ont donc porté ensemble à l’écran ce petit bijou aux dialogues incisifs, aux situations déstabilisantes, aux belles performances d’acteur, et au rythme bien soutenu sans être hystérique. Charles Berling qui rejoint la troupe pour ce passage au cinéma, investit merveilleusement son rôle pour compléter une distribution impeccable où chaque comédien est totalement en osmose avec son personnage. Dans un genre si difficile, les auteurs réalisateurs parviennent à nous faire rire de nos propres travers, ce film agissant comme un miroir, et à l’image des protagonistes de cette histoire, les masquent tombent peu à peu pour laisser apparaître la difficulté d’accepter l’autre dans sa différence. Une soirée d’apparence bon enfant entre un frère, une sœur, leurs conjoints et un ami d’enfance, tous ayant plus ou moins la quarantaine, vire à une superbe satire des mœurs de notre société actuelle. Cela commence avec l’évocation du prénom de l’enfant à venir du frère et de sa compagne, qui provoque un cataclysme dans cette petite assemblée. La suite est savoureuse et nous entraîne d’un rebondissement à l’autre avec étonnement et jubilation, à travers des joutes verbales où chacun en prend pour son grade. Cette comédie irrésistible et intelligente devrait réconcilier tous les publics.

 

 Le prénom – Un film de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière avec Patrick Bruel, Charles Berling, Valérie Benguigui, Guillaume de Tonquédec, Judith El Zein, …

 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article