Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Projet de loi scandaleux !

Publié le par Michel Monsay

Une fois de plus Soulcié a visé juste ...

Même Claire Hédon, la défenseure des droits alerte sur cette proposition de loi qui pourrait si elle passait faire reculer la démocratie (voir le tweet sous le dessin). Ce serait un peu plus la porte ouverte aux violences policières en toute impunité ! Sans parler des autres points de ce projet de loi qui mènerait vers une surveillance généralisée avec la possibilité d'utiliser les images de caméras de vidéo-protection, de caméras piétons des policiers et de drones, les forces de l'ordre devenant finalement les seules à échapper aux honneurs des caméras !!! Mais où va-t-on ?

ges

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

12 jours dans la vie d'un réfugié

Publié le par Michel Monsay

12 jours dans la vie d'un réfugié

Réalisé en octobre 2015, ce documentaire sonore émouvant et d'une grande humanité raconte le périple d'une famille syrienne qui a tout abandonné pour échapper à l'horreur quotidienne dans laquelle leur pays est plongé. Omar Ouahmane, journaliste grand reporter à Radio-France, a suivi durant 12 jours et 12 nuits un couple syrien avec ses deux très jeunes enfants qui ont été obligés de fuir leur pays, ne se sentant plus en sécurité entre les bombardements et Daesh. Durant cette année 2015, plus de 300 000 migrants ont ainsi débarqué en Europe pour échapper à la guerre, à une dictature ou à la misère. D'ailleurs avant la guerre en Syrie, cette famille avait une vie heureuse, lui était ingénieur en informatique. C'est pour cela que ce reportage est indispensable, il nous permet de comprendre ce qui se cache derrière les chiffres et les statistiques sur les migrants, de mettre des visages et là en l’occurrence des voix, de révéler des chemins de vie. Le périple long, éprouvant et dangereux, notamment durant la traversée de nuit de la mer Egée sur un bateau pneumatique conçu pour 15 personnes alors qu'ils étaient 50 dont 17 enfants, le journaliste courageux et qui a une haute idée de son métier l'a vécu intensément aux côtés de cette famille en étant bien plus qu'un simple observateur. Au-delà du récit en temps réel que nous fait Omar Ouahmane et du dialogue avec la famille, tous les sons de ce documentaire contribuent à nous plonger totalement dans l'ambiance de cet exode, on ferme les yeux, on les imagine et on retient notre souffle. Ce vibrant reportage qui a reçu de nombreux prix redonne aux réfugiés leur dignité. Ces gens qui provoquent l'indifférence ou le rejet du monde occidental sont des êtres humains au même titre que nous, ne l'oublions pas semble nous rappeler ce grand reporter en leur donnant la parole et en nous faisant vivre leur périple.

Cet excellent podcast de 47 minutes est à écouter ici

Publié dans Podcasts

Partager cet article
Repost0

Comme à ses plus beaux jours

Publié le par Michel Monsay

Comme à ses plus beaux jours

Avec ce nouvel album, "A l'aube revenant", Francis Cabrel nous prouve qu'il n'a rien perdu de son talent d'auteur avec des textes à la fois d'une émouvante simplicité et d'une élégante poésie, pour nous conter de belles histoires qui le définissent tout autant qu'elles portent un regard lucide sur le monde qui nous entoure et la vie qui passe. Il n'a rien perdu non plus de son talent de compositeur qui mixe subtilement un folk mâtiné de blues ou de rock, que l'on reconnaît instantanément à l'image de sa belle voix au phrasé net et à l'accent de son cher Lot-et-Garonne. A près de 67 ans, il sort un quatorzième album en prenant toujours le temps de vivre loin de la frénésie des grandes villes et la superficialité du show-business, et ce rythme lent lui va comme un gant et lui permet à la manière d'un romancier de trouver les mots justes pour nous toucher. Ceux qui le pensaient fini, dépassé, en sont pour leur frais, il ne suffit pas de se montrer partout ou de faire le buzz pour exister, un vrai artiste n'a pas besoin de ça. Quant à ceux qui lui reprochent ses 25 millions de disques vendus et d'être un chanteur populaire, la réponse se trouve une fois de plus dans ses chansons composées avec sincérité à la manière d'un artisan troubadour. En regardant le joli clip ci-dessous, on retrouve toutes les qualités évoquées dans le bel hommage qu'il rend à son père.

Publié dans Disques

Partager cet article
Repost0

Quand l'émission "Quotidien" retrouve un peu d'intérêt

Publié le par Michel Monsay

Quand l'émission "Quotidien" retrouve un peu d'intérêt

Décidément l'émission "Quotidien" était en verve lundi, après les mots de l'avocat de Charlie Hebdo que je trouvais très justes hier, ceux de l'excellent dessinateur Riad Sattouf sur le rôle primordial d'un professeur de l'école de la République, lui l'enfant syrien qui a grandi dans un système autoritaire, sont très émouvants.

Commençons d'abord par un sourire avec Nicolas Dupont-Aignan qui n'en rate jamais une ... ou quand les politiques devraient réfléchir avant de parler ! Mais c'est si tentant de remplir l'espace médiatique, quitte à dire n'importe quoi ... Le pire, c'est qu'il y a assez de gens stupides pour les écouter, voire les péblisciter, il suffit de voir ce qui se passe en ce moment de l'autre côté de l'Atlantique ! Affligeant !

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Remettre les pendules à l'heure

Publié le par Michel Monsay

Remettre les pendules à l'heure

L'avocat de Charlie Hebdo mets des mots très justes sur cette situation ubuesque en clarifiant le sens des caricatures pour ceux qui nous traitent d'islamophobe.

https://twitter.com/SophiaAram/status/1323351595959111680?s=20https://twitter.com/SophiaAram/status/1323351595959111680?s=20

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

Gilet jaune dubitative

Publié le par Michel Monsay

Gilet jaune dubitative

Publié dans Photos

Partager cet article
Repost0

Il était aimé de tous

Publié le par Michel Monsay

Il était aimé de tous

Même s'il n'avait plus tourné de films depuis 17 ans, Sean Connery était encore bien présent dans l'esprit de son très large public et sa disparition à l'âge de 90 ans dans son sommeil quelque part aux Bahamas ne peut que nous attrister, tant ce gentleman était apprécié voire adulé pour son charisme exceptionnel, son accent écossais, son humour et bien évidemment son talent. Il restera pour beaucoup le meilleur James Bond, mais au-delà de ces 7 films au service de Sa Majesté, il entama une carrière parallèle en tournant avec quelques uns des plus grands cinéastes, comme Alfred Hitchcock, Sydney Lumet, John Boorman, John Huston, Brian De Palma, Steven Spielberg, ...

Ce petit document d'Arte en donne un aperçu :

Publié dans Chroniques

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3