Un téléfilm essentiel et remarquable

Publié le par Michel Monsay

Un téléfilm essentiel et remarquable

C’est une fiction adaptée d’une histoire vraie, celle de Lyès Louffok, ancien enfant placé. Cet homme est aujourd'hui un lanceur d’alerte, en plus de siéger au Conseil National de la Protection de l’Enfance. Il dénonce depuis quelques années les graves défaillances de l’ASE, l’aide sociale à l’enfance. "L'enfant de personne" est une adaptation de son livre intitulé « Dans l’enfer des foyers ». S'il serre souvent le cœur, ce téléfilm pétri d'humanité laisse de la place à la nuance et la complexité, c'est aussi un cri d’alarme, un manifeste, pour que changent les choses. Pourquoi l’institution cherche-t-elle à tout prix à maintenir un lien avec les parents biologiques, parfois au détriment de l’enfant ? C’est la question compliquée qui est posée. Récompensé au festival de la fiction de La Rochelle, "L'enfant de personne" résume avec intelligence et sensibilité l'enfance de Lyès Louffok sans rien gommer des violences subies : Carences affectives, maltraitances, ballottage de familles d’accueil en foyers, maintien du lien avec sa mère à ses dépens alors qu'une solution bien meilleure pour l'enfant était possible…  Doté d'une très belle réalisation avec des plans d'une force émotionnelle prenante, ce téléfilm est également remarquablement interprété, autant par les enfants que par des comédiennes confirmées comme Isabelle Carré et Andréa Bescond. On ne peut que ressentir de la colère devant l'histoire de Lyès Louffok, qui malheureusement est loin d'être une exception chez les enfants placés, et ce téléfilm réussit pleinement à réveiller les consciences. En espérant un changement profond dans un système qui ne fonctionne pas, la puissance publique aujourd’hui ne protégeant pas ses enfants alors même qu’elle en a la mission.

A voir ici ou sur le replay de France 2.

Publié dans replay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article