Tous les mêmes, c'est désespérant !

Publié le par Michel Monsay

Tous les mêmes, c'est désespérant !

Monsieur Macron, comme la plupart des présidents avant lui, a beaucoup promis notamment durant la campagne présidentielle et bien évidemment n'a pas tenu ses engagements. En témoigne la condamnation de l’État pour carences fautives dans la lutte contre le réchauffement climatique par un tribunal français, qui intervient après une condamnation par la justice européenne. Deux ans après avoir recueilli plus de 2 millions trois cent milles signatures en moins d’un mois dans la campagne de justice intitulée "L'affaire du siècle", une mobilisation sans précédent en France, pour dénoncer l’inaction climatique de l’État et déposer un recours devant le tribunal administratif, celui-ci vient de rendre son verdict en reconnaissant pour la première fois la responsabilité de l’État, qui s'est montré incapable de tenir ses engagements de réduction des gaz à effet de serre. C'est un premier pas symbolique mais l'affaire n'est pas terminée, un deuxième jugement, qui sera rendu dans deux mois, pourrait contraindre l’État à agir.

Voici un des articles paru, à lire ici

Tous les mêmes, c'est désespérant !

Autre engagement non tenu avec le rapport Racine, du nom de l'ancien directeur de la BNF, sur la situation précaire et alarmante des artistes-auteurs, qui avait suscité beaucoup d'espoir, et un an après sa remise au Ministre de la culture, rien ou presque n'a été fait. On ne peut que déplorer ce mépris de la culture de la part du gouvernement, en ne la jugeant pas essentielle durant cette crise sanitaire alors qu'il y a beaucoup à dire sur les incohérences de cette décision par rapport à d'autres secteurs, ou en commandant des rapports comme celui-ci pour faire semblant de s'intéresser au problème et au final ne rien changer.

Pour bien comprendre ce qui est en jeu, lire l'article ici

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article