Le chéri de ma mère ...

Publié le par Michel Monsay

Le chéri de ma mère ...

Quatre minutes d'interview suffisent à cerner le personnage haut en couleurs qu'était Yves Montand, le charmeur méridional qui vous tape dans le dos et assène ses certitudes, mais aussi le bourreau de travail, l'homme de fêlure qui toute sa vie aura peur de ne pas être à la hauteur. Comme disait Catherine Deneuve qui a tourné avec lui de nombreux films, dont "Le sauvage" : "Un partenaire dérangeant parce qu’investi à 99% et donnant son avis sur tout. Usant mais touchant. Grave et léger. Unique en son genre." Séducteur insouciant, macho tonitruant, figure politique, homme de certitudes et d’illusions, chanteur qui électrise les salles, acteur charismatique, Yves Montand était tout cela. On le retrouve ici en 1970 alors qu'il a 49 ans, il vient de tourner "L'aveu de Costa-Gavras,  "Le cercle rouge" de Jean-Pierre Melville et "Melinda" de Vincente Minnelli.  C'est une période de sa vie où les films s'enchaînent à une cadence soutenue et tous les grands cinéastes se l'arrachent. Il s'apprête à tourner "La folie des grandeurs" de Gérard Oury et "César et Rosalie" de Claude Sautet, excusez du peu ... Il restera l'un des seuls artistes français à avoir eu une carrière internationale de chanteur et d'acteur.

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C’est génial de le revoir. Et surtout de l’écouter.<br /> Un grand merci...
Répondre