La peinture animée, de la poésie à l'état pur

Publié le par Michel Monsay

La peinture animée, de la poésie à l'état pur
La peinture animée, de la poésie à l'état pur

Florence Miailhe est une artiste peintre, plasticienne qui réalise des court-métrages animés picturaux, dont l'un deux a obtenu un César et un autre une mention spéciale au Festival de Cannes. C'est comme si des tableaux prenaient vie, d'autant que l'artiste exprime notamment le mouvement et les corps se dévoilant, directement sous la caméra en procédant par recouvrement. Dans la vidéo ci-dessous de 3 minutes, ce sont des extraits de ses films d'où ressort un mélange de poésie, de sensualité, d'humour et d'onirisme. Applaudie, reconnue, primée, familière des spécialistes et des amoureux de l’animation, Florence Miailhe est pourtant méconnue du grand public, voici donc une occasion de découvrir son travail.

Toujours en peinture animée, un autre maître en la matière avec le suisse Georges Schwizgebel, dont le court-métrage "Jeu" évoque l'agitation moderne de notre époque par le biais d'un univers tourbillonnant dont les repères et les formes changent continuellement, sur une magnifique musique de Prokofiev. Métamorphoses permanentes, trompe-l’œil, couleurs vives, d'abord graphiques puis avec des personnages, il n'y a aucune coupure, tout s'enchaîne avec une incroyable fluidité dans un mouvement sans fin, cyclique, labyrinthique, hypnotique, c'est admirablement bien fait. . Florence Miailhe et Georges Schwizgebel, véritables artisans du cinéma d'animation, composent tous deux des ballets de corps et de motifs au rythme de la musique, et c'est renversant.

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article