Conseil cinéma

Publié le par Michel Monsay

Conseil cinéma

Pour son deuxième long-métrage, ce réalisateur franco-belge de 40 ans nous offre une touchante chronique familiale et sociale d'une impressionnante justesse. Sa méthode de travail  privilégie une part d'improvisation des comédiens, auxquels il ne donne pas en amont les dialogues pour obtenir une fibre naturaliste, une spontanéité où les personnages cherchent parfois leurs mots ou s'entrecoupent, comme dans la vraie vie. Romain Duris et Laetitia Dosch, très à l'aise avec cette méthode, montrent une nouvelle fois l'étendue de leur talent, et l'ensemble de la distribution y compris les enfants sont au diapason de cette retranscription très fine des rapports humains. Au-delà de sa méthode, la mise en scène réaliste de Guillaume Senez et sa manière de filmer, avec sensibilité et empathie ses personnages, apportent une émotion brute comme rarement au cinéma. Autant dans la sphère intime que dans celle très dure de l'entreprise, ce film puissant et humain dissèque magistralement la charge mentale que fait peser sur chacun de nous la société d'aujourd'hui. 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article