Conseil cinéma

Publié le par Michel Monsay

Conseil cinéma

Après avoir réalisé deux chefs-d'oeuvre pour ses deux premiers films, Whiplash et La la land, le cinéaste américain d'origine française Damien Chazelle a suscité une immense attente pour son troisième. Celui qui a été l'an dernier à 32 ans le plus jeune réalisateur de l'histoire du cinéma à obtenir l'Oscar du meilleur réalisateur, nous éblouit une nouvelle fois par son immense talent que l'on ressent à chaque plan, de la saisissante première séquence à la touchante et délicate dernière. Toujours à la recherche d'une authenticité maximale, il nous fait vivre viscéralement la conquête spatiale en nous embarquant au plus près des astronautes, en particulier Neil Armstrong, autant dans leur capsule que dans leur intimité familiale, mais aussi sans éluder les souffrances, les morts, les accidents, la précarité des engins et les polémiques. La caméra virtuose de Damien Chazelle capte avec une intensité suffocante les séquences dans l'espace, et explore finement l'aspect humain de cette prodigieuse aventure, avec un Ryan Gosling toujours aussi impressionnant dans son jeu minimaliste qu'il maîtrise à la perfection. Loin du film de super héros, cette oeuvre troublante souligne la fragilité de ces missions spatiales des années 1960 et dessine un magnifique portrait d'astronaute que l'on n'est pas prêt d'oublier.

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article