Un petit roman noir comme on les aime

Publié le par Michel Monsay

Un petit roman noir comme on les aime

Sans superflu ni fioritures, ce polar très original est mené tambour battant de la première à la dernière page dans un style direct assez jouissif. Ecrivaine américaine de 47 ans dont c’est le onzième roman mais seulement le premier à être traduit en France, Christa Faust a un parcours pour le moins atypique puisqu’elle a travaillé dans l’industrie du porno et des peep-shows durant une dizaine d’années. C’est d’ailleurs de cet univers dont il s’agit en arrière-plan et par moments au premier plan de l’intrigue remarquablement construite, qui nous réserve moult rebondissements et une progression sans concessions ni ménagements. Cette histoire plus vraie que nature qui laisse entrevoir le marché inhumain entre pornographie et prostitution, que développe des sales types au détriment de très jeunes femmes venues de l’Est, fait froid dans le dos et donne des envies de meurtres. L’auteure avec un vrai sens du rythme et de l’humour nous conte à la première personne les déboires d’une femme qui pourrait être son jeune double, aux prises avec une galerie de personnages haut en couleurs ou patibulaires. Cela commence dans le coffre d’une voiture où se trouve une ancienne star du X attachée, bâillonnée, laissée pour morte et qui peu à peu refait surface. Elle s’est pourtant tenue à l’écart de la drogue et a su raccrocher à tant pour monter sa propre agence de filles qui officient dans ce domaine, mais elle s’est laissée tenter par un retour alléchant qui a mal tourné. La romancière joue avec les clichés du polar en leur donnant un sacré coup de fraîcheur, elle nous fait aimer son héroïne dès les premières lignes et l’empathie envers cette femme qui ne s’en laisse pas compter malgré les apparences, ne fait que s’accentuer au fil des épreuves qu’elle doit affronter.

                                                                                                                      

Money shot – Un roman de Christa Faust – Editions Gallmeister – 238 pages – 17,50 €.

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article