A la fois infiniment touchant et burlesque

Publié le par Michel Monsay

A la fois infiniment touchant et burlesque

La présentation de cette petite merveille de comédie tendre a été l’un des moments les plus émouvants du Festival de Cannes qui vient de s’achever, tant pour les nombreuses qualités du film que pour l’absence de sa réalisatrice. Décédée en août 2015 pendant le montage du film à l’âge de 54 ans, Solveig Anspach s’était fait connaître en 1999 avec le très beau « Haut les cœurs », où elle nous racontait sous les traits de Karin Viard son combat victorieux contre le cancer. Malheureusement la maladie l’a rattrapée, et sa dernière œuvre vient de remporter à titre posthume le prix de la Quinzaine des réalisateurs. Difficile de résister au charme de ce film, à la finesse de son écriture, au comique de situation admirablement bien senti et irrésistiblement drôle, à la capacité de la cinéaste de passer allègrement de l’émotion à la pure fantaisie, mais aussi à la beauté des paysages islandais et à l’ambiance si particulière des piscines. De l’autre côté de la caméra, Samir Guesmi aussi maladroit et lunaire que surprenant, et Florence Loiret Caille aussi déterminée que fragile sont tous deux excellents chacun dans son registre, et forment un duo improbable et très attachant. Un homme d’une quarantaine d’années, chef grutier sur un chantier à Montreuil en banlieue parisienne, assiste éberlué à une scène dans un café, où une femme rembarre assez vertement un homme qui la drague sous couvert d’un prétendu rendez-vous pour un boulot. Notre chef grutier a un coup de foudre et apprend que la femme est maître-nageuse à la piscine de Montreuil. Après avoir acheté un maillot de bain orange fluo, il s’inscrit à des cours de natation. Cette comédie romantique d’une réjouissante cocasserie nous procure un double sentiment : un bonheur intense à suivre les aventures de ces deux célibataires en recherche d’amour, et beaucoup de tristesse en se disant qu’il s’agit du dernier film de cette cinéaste franco-islandaise de grand talent.

                                                                                                                  

L’effet aquatique – Un film de Solveig Anspach avec Florence Loiret Caille, Samir Guesmi, Didda Jonsdottir, …

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article