Un 25ème et dernier album magistral

Publié le par Michel Monsay

Un 25ème et dernier album magistral

David Bowie restera à jamais un monument de la musique rock, un des ses créateurs les plus inspirés qui sans cesse se renouvelait, à l’avant-garde des modes, préférant toujours explorer de nouveaux sons, de nouvelles ambiances que s’endormir sur des lauriers qu’on lui a tressés tout au long de son exceptionnelle carrière, même si parfois son génie précurseur en a dérouté plus d'un. Son dernier album en est la parfaite illustration, une fois de plus il s’aventure là où on ne l’attend pas, dans un sublime mélange de rock sous influence free-jazz et de musique électronique, d’une grande maîtrise. Une atmosphère envoûtante et crépusculaire enveloppe les sept morceaux de ce dernier voyage auquel l’artiste nous convie, et que l’on suit avec une émotion et un bonheur infinis. Il s’est entouré pour cela de cinq excellents musiciens de jazz, dont le saxophoniste Donny McCaslin très présent tout au long de l’album, comme un hommage de David Bowie à cet instrument qu’il jouait et aimait tant. Sa voix admirable qu’il a fait évoluer au fil du temps jusqu’à une élégante voix de crooner rock, une des plus belles du genre, apparaît ici un peu plus fragile, ce qui la rend d’autant plus bouleversante. Jamais un artiste n’aura incorporé dans sa musique autant d’univers différents, toujours avec une incroyable capacité à se les approprier et à composer des disques qui resteront au panthéon du rock, en inspirant des générations de musiciens. Le noir domine cette œuvre ultime, à la fois dans le livret et l’intérieur du CD, où pour la première fois David Bowie n’apparaît pas sur la couverture, mais aussi dans les paroles et l’ambiance musicale, comme une forme de testament. Se dire qu’il s’agit du dernier album de cet artiste irremplaçable, nous laisse à jamais inconsolable. Il ne reste plus qu’à nous replonger dans sa discographie d’une richesse unique, et découvrir en profondeur ce magnifique cadeau qu’il nous a offert pour ses 69 ans, deux jours avant sa mort.

                                                                                                                      

David Bowie – Blackstar – Columbia records – 1 CD : 15,99 €.

Publié dans Disques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article