Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 07:09
Bel hommage à des hommes épris de justice

Voilà un film ambitieux dans son sujet, mettant en lumière une période méconnue de l’Allemagne post-nazie, que le réalisateur italo-allemand, dont c’est le premier long-métrage, traite comme un thriller tout en étant au plus près de la réalité des faits. Il s’inspire pour cela de la longue enquête à la fin des années 1950 du procureur général de Francfort, Fritz Bauer, et de ses acolytes, sur les crimes nazis, particulièrement ceux perpétrés à Auschwitz. Son film passionnant et par moment très émouvant questionne la responsabilité individuelle, tant celle des soldats nazis d’appliquer la solution finale que celle de ses procureurs courageux qui ont brisé la loi du silence imposée à cette époque. Le comportement du peuple allemand pour ne rien savoir, beaucoup ne connaissaient même pas Auschwitz, et du gouvernement d’Adenauer pour oublier, sont pour le moins sidérants. Il est difficile de ne pas être écœuré en pensant à tous ces nazis qui ont réussi à échapper à la justice et ont coulé des jours paisibles après avoir ordonné ou exécuté les pires atrocités que l’Humanité ait connues. Dans la construction de son film, dans la mise en scène sobre mais efficace, le réalisateur apporte habilement une touche de fiction, et ses comédiens sont tous d’une grande justesse. En 1958 à Francfort, un homme reconnait dans la rue un de ses tortionnaires à Auschwitz devenu professeur de collège. Au parquet du tribunal, un jeune procureur fait ses premières armes sur des infractions routières jusqu’à ce qu’un journaliste, ami du rescapé, vienne proposer à l’ensemble des procureurs de s’occuper de cet assassin en liberté, vu que la police n’en a rien à faire. Ils refusent tous sous prétexte de ne pas vouloir remuer le passé, mais le plus jeune d’entre eux est intrigué par cette affaire et les déclarations virulentes du journaliste. Il faut absolument voir ce très beau film à la fois touchant et révoltant, non seulement pour ce que l’on y apprend mais aussi pour les réflexions qu’il induit, sans oublier une narration intelligente qui nous tient en haleine.

 

                                                                                                                  

Le labyrinthe du silence – Un film de Giulio Ricciarelli avec Alexander Fehling, André Szymanski, Bert Voss, Friederike Becht, … - Blaq Out – 1 DVD : 19,99 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Monsay - dans DVD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens