Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 07:03
A quoi se jouent nos vies ?

Le titre du film de François Truffaut, « L’homme qui aimait les femmes », caractérise assez bien le réalisateur Benoit Jacquot, dont le cinéma est peuplé d’héroïnes et de personnages masculins plutôt secondaires. Le dernier petit bijou qu’il nous avait offert il y a 2 ans, « Les adieux à la Reine », en était le parfait exemple. A 67 ans, le cinéaste a eu envie de mettre un homme au centre de son nouveau film, entouré de femmes bien évidemment, mais ce nouvel angle se révèle une réussite. Il faut dire que cet homme est interprété par Benoit Poelvoorde, une fois de plus excellent dans un rôle dramatique, d’autant que les actrices qui l’accompagnent ne sont pas en reste, notamment Chiara Mastroianni, lumineuse et très touchante dans ce film. De manière générale, les acteurs chez Benoit Jacquot, à la fois bien dirigés et bien filmés, donnent souvent le meilleur d’eux-mêmes. Le cinéaste, qui se frotte aussi à la mise en scène d’opéras, prolonge cette expérience en imprégnant son film d’une matière mélodramatique. La musique de Bruno Coulais, un des tous meilleurs compositeurs français, habille remarquablement ce thriller sentimental. Dans une ville de province, un homme rate le dernier train pour Paris. Il prend alors un verre au comptoir d’un bar lorsqu’une femme entre pour acheter des cigarettes. Il sort à sa suite et lui demande si elle ne connaitrait pas un hôtel sympa, vu qu’il n’est pas d’ici. S’ensuit une nuit de flânerie dans la ville endormie, ils parlent de tout sauf d’eux-mêmes, se rapprochent, s’effleurent mais ne vont pas plus loin malgré la réelle attirance qu’ils semblent éprouver l’un pour l’autre. Au petit matin, l’homme va prendre le premier train et ils se promettent sur le quai de la gare de se retrouver trois jours après au jardin des Tuileries à Paris, sans s’être dits, par jeu, qui ils étaient. Le spectateur, complice de l’intrigue durant une bonne partie du film, ressent rapidement une tension qui va peu à peu contaminer les personnages, et installer un douloureux mais passionnant drame racinien.

                                                                                                                      

3 cœurs – Un film de Benoit Jacquot avec Benoit Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, …

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Monsay - dans Films
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Culture, politique et photos
  • Culture, politique et photos
  • : Chroniques culturelles (Films, DVD, disques, livres), interviews politiques et sociétales, portraits de personnalités, photos
  • Contact

Profil

  • Michel Monsay
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien
  • Journaliste pigiste et photographe de reportage après avoir été comédien

Recherche

Catégories

Liens