Un humour et une tendresse irrésistibles

Publié le par Michel Monsay

Un humour et une tendresse irrésistibles

Après avoir longtemps été dessinateur de bandes-dessinées, Pascal Rabaté est passé au cinéma il y a 4 ans avec un premier long-métrage qui nous avait enchantés, « Les petits ruisseaux », en imposant un style d’une fraîcheur et d’une tonalité inhabituelles. Pour son 3ème film, le réalisateur de près de 53 ans nous offre une nouvelle chronique provinciale tout aussi enthousiasmante, où son humour tendre et néanmoins satirique croque à merveille des situations et des personnages typiques de la ruralité. Cette comédie douce-amère, qui pourrait bien être la comédie de l’été, est parsemée de séquences dignes de Jacques Tati où l’aspect visuel souligne le trait de manière désopilante. Mine de rien, le cinéaste pointe certains travers de nos comportements, comme la mauvaise perception de l’autre et les petites tensions quotidiennes qu’elle génère, ou la malhonnêteté de certains commerciaux. Sami Bouajila joue admirablement le vilain petit canard cynique et désinvolte qui peu à peu se transforme. Daniel Prévost, déjà présent dans « Les petits ruisseaux », et Zinedine Soualem sont comme à leur habitude excellents. Deux représentants d’une société de traitement contre les termites, revêtus d’une combinaison blanche comparable à celle de la police scientifique, sonnent chez un couple de retraités. Après les avoir embobinés, ils visitent la maison de fond en comble et comme par hasard trouvent des termites dans la charpente. Ils ne leur restent plus qu’à finir le travail en obtenant la signature d’une commande pour le traitement de la maison. Voilà comment le maître de stage apprend le métier à son stagiaire. Pour parfaire le tableau, le soir dans un bar il veut lui montrer comment draguer deux jeunes femmes assises à une table, mais le jeune homme décline prétextant qu’il a une petite amie. Après ce début plutôt amoral, le film nous embarque à Montauban qui se prépare à accueillir le triathlon de l’été, aviron, course et montée de mât, un jeu télévisé populaire où des villes s’affrontent. Ce film drôle et très bien vu, nous fait passer un délicieux moment d’où ressort un certain optimisme régénérant.

 

Du goudron et des plumes – Un film de Pascal Rabaté avec Sami Bouajila, Isabelle Carré, Daniel Prévost, Zinedine Soualem, …

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article